Arrêtez tout et admirez cette Porsche 928 restomoddée

Parce qu'il n'y a pas que la 911 dans la vie, Nardone Automotive a revisité une 928 avec amour

La rédaction | Le 10 juin 2022 |

En savoir plus à ce sujet :

17 ans de carrière, 60 000 exemplaires produits et un titre de voiture de l’année, mais aucune véritable descendance à ce jour : c’est en constatant cette injustice que la start-up aixoise Nardone Automotive a décidé de remettre la Porsche 928 sur le devant de la scène. Après des légions de 911, c’est donc au tour du grand coupé V8 transaxle de connaître les joies du restomod.

La 928 Nardone vient d’être dévoilée lors de la Milan Design Week, en attendant de s’exposer à un public plus averti au Festival of Speed de Goodwood du 23 au 26 juin.

Cette 928 restomod se distingue immédiatement par ses ailes bodybuildés et ses optiques complètement revues. À l’avant, les feux restent escamotables mais perdent leur carénage profilé pour une articulation apparente. Ils en profitent pour adopter quatre pupilles de LED à la manière des Porsche actuelles, donnant à la vénérable 928 ce regard de cyborg. De même, une fine barre de LED tient désormais lieu de feux arrière. Tout en fibre de carbone, l’ensemble repose sur des jantes 18 pouces forgées qui réinterprètent les anciennes 16 pouces « bouche d’égoût ».

L’intérieur a été réinterprété plus subtilement. Du cuir et de l’Alcantara partout, un système infodivertissement Porsche Classic, une instrumentation numérique rétro autour d’un compte-tours analogique, et du marron. Beaucoup de marron. Cette voiture est née à la fin des années 1970, ne l’oubliez pas.

Le V8 5.0 atmosphérique a quant à lui été porté à 400 ch, à comparer aux 320 ch de la 928 S4 donneuse. Il est associé à une boîte manuelle à six rapports (cinq sur la S4) qui débouche sur un autobloquant. Les trains roulants ont été optimisés, les freins renforcés, une suspension pilotée fait son apparition et l’assistance de direction est désormais électrique.

Il s’agit de la première création de Nardone Automotive. Pour le design de sa 928 restomod, la start-up française a fait appel au studio milanais BorromeodeSilva, à qui l’on doit déjà la Delta Integrale restomod d’Automobili Amos. Pour la technique, Thierry Nardone a pu compter sur l’expertise de Podium Advanced Technologies, société d’ingénierie elle aussi basée à Milan, qui a notamment développé le proto Hypercar 007 de Glickenhaus.

La production ne sera pas limitée. Nardone précise simplement avoir prévu 8 exemplaires d’une édition de lancement à 480 000 €, hors taxe et sans compter la 928 donneuse. Les commandes sont ouvertes, et les premières livraisons devraient intervenir sous deux ans. Avis aux amateurs…

 

Articles associés