Porsche : « Nous continuerons à faire de vraies voitures de sport »

Top Gear évoque le futur de Porsche avec le PDG Oliver Blume. Au menu, de l'hybride, de l'électrique, mais surtout de l'authenticité

Paul HORRELL • Niels de GEYER | Le 13 janvier 2020 |

En savoir plus à ce sujet :

Dans un monde toujours plus complexe, le patron de Porsche nous a confirmé que la marque continuerait à produire des voitures exaltant la conduite à l’ancienne aussi longtemps qu’il y aurait une demande.

« Nous perpétuerons nos voitures de sport pour puristes – GT3, GT3 RS, GT2 RS, et nos modèles T, assure le PDG Oliver Blume. Vous pouvez même les configurer sans radio. Avec une boîte manuelle et tout ça, pour un retour aux fondamentaux. »

Les clients en redemandent. Comme quand la 991 GT3 a d’abord été commercialisée avec une PDK, et que tout le monde a réclamé une boîte manuelle. Et l’a obtenue. « Nous sommes à l’écoute de nos clients. Les ingénieurs sont là pour réaliser leurs rêves. »

Blume est bien décidé à entretenir la flamme. « L’accueil réservé à la 935 a été très enthousiaste », dit-il en évoquant ce monstre sur base de GT2 non homologué pour la route. Un euphémisme compte tenu de la vitesse à laquelle les 77 exemplaires ont été vendus malgré un prix de quelque 701 948 € hors taxes (et elle cote déjà le double). « Nous continuerons de faire ça à l’avenir. Mais tout ce que nous produisons doit rester authentique et maintenir une filiation avec le passé. Comme la 935, ou la 911 Speedster. Elles allient tradition et modernité, de la même manière que les fabricants de sneakers lancent des modèles vintage inspirés par les années 70.

Nous avons déjà une idée très claire de ce que nous ferons, et nous lancerons une édition limitée très spéciale comme celles-ci tous les deux ou trois ans. Je ne suis pas fan des éditions limitées qui n’ont rien à voir avec Porsche, juste pour le principe d’en sortir une. Il faut qu’elles soient authentiques en substance, et directement liées à notre héritage. »

Cela veut-il dire qu’ils auraient pu vendre la 935 encore plus cher ? « C’est toujours une bonne question. Elle célébrait 70 ans d’histoire, donc nous avons fait commencer le prix par un 7 [701 948 € hors taxes, NDLR]. Il y a toujours un clin d’œil, comme produire 918 exemplaires de la 918, ou 1948 exemplaires de la 991 Speedster en référence à l’année de la fondation de Porsche » [Kolossale Finesse, NDLR].

Mais Porsche ne peut pas se réfugier perpétuellement dans le passé. La marque a toujours été à l’avant-garde de l’industrie. « La plate-forme de la 911 est déjà en train d’être préparée pour l’hybridation, et cette 911 hybride devra être la plus performante de toutes les 911. Ce qui est faisable, c’est d’utiliser notre expérience du sport automobile avec la 919, de concevoir une hybride non rechargeable, de réduire le poids [par rapport à une hybride rechargeable] et d’exploiter conjointement les avantages de l’électrique et du thermique. »

Recourir à l’hybridation pour gagner en performance est une façon de faire face au futur. Tout comme le serait le choix du tout électrique pour la remplaçante de la 718. N’empêche qu’on a du mal à imaginer que ces autos deviennent des collectors aussi recherchés que tous les précédents pur-sang en série limitée. Surtout ceux qui exaltent l’Héritage.

Articles associés

Plus d'articles