Rétro Gaming : Out Run (1986)

À tout seigneur, tout honneur, on débute cette rétrospective des jeux mythique par le plus mythiques des jeux mythiques... Out Run !

| Le 15 mai 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

Sega, Arcade 1986

Pas d’usure des pneus en temps réel ou de météo variable ici ; juste vous, un très anonyme cabriolet rouge (si un avocat vous pose la question, ce n’est pas du tout une Ferrari Testarossa décapsulée), une blonde pixelisée à votre droite et une autoroute américaine (presque) sans fin. Le tout est enrobé dans une des meilleures bandes-son jamais moulinées en 16 bits.

Lorsque Out Run a débarqué dans les salles d’arcade en 1986, il mit un coup de vieux à tous les autres jeux de conduite en y ajoutant une dimension jusque-là inconnue dans le genre. On sélectionnait son morceau de musique favori en tournant la molette de la radio FM avant de prendre le départ d’une course intercontinentale façon Cannonball dans un crissement de pneus. Ce jeu avait su capter à merveille la fascination romantique du road trip (à haute vitesse) et – plus impressionnant encore – avait su le retranscrire sur une borne d’arcades avec la technologie antédiluvienne des 80’s.

La sensation de vitesse – avec une caméra placée derrière plutôt qu’au-dessus de la voiture – était saisissante. Les zigzags incessants dans le trafic à un rythme effréné étaient une grande première, tout comme le fait de devoir changer de vitesse tout en étant bringuebalé dans un cockpit monté sur vérins hydrauliques.

Et pour un jeu dont le but ultime était de nous délester de notre argent de poche, il faisait preuve d’une profondeur étonnante avec plusieurs changements de paysage à mesure qu’on avançait dans les étapes et la possibilité d’assister à cinq fins différentes. L’entraînement nécessaire pour n’en voir ne serait-ce qu’une réclamait d’ailleurs une petite fortune mais les 15 minutes de conduite haletante non-stop et la possibilité de laisser son nom sur le tableau des high scores en valait largement la peine.

Articles associés