Voici la nouvelle Skoda Scala

Vous étiez en train de commander une Golf ? Retenez-vous encore un peu, Skoda-les-bons-tuyaux a quelque chose pour vous.

La rédaction | Le 7 décembre 2018 |

En savoir plus à ce sujet :

Dites bonjour à la Scala, la nouvelle compacte de Skoda. La première « vraie » compacte de Skoda, pourrait-on dire, puisque jusqu’alors la marque tchèque n’avait rien au catalogue qui puisse vraiment aller titiller une Golf, une 308, une Mégane ou une Focus.

Par son gabarit (4,36 m de long), plus contenu que celui de la grosse Octavia, comme par sa présentation, autrement premium que celle de l’austère Rapid, la Scala est en effet beaucoup mieux calibrée pour le segment, en tout cas sur nos marchés. D’autant que son design est resté étonnamment fidèle à celui du concept dévoilé au Mondial de l’Auto, même s’il faudra faire sans le moteur hybride de 250 ch. En tout cas pour l’instant…

À la place, on trouvera en essence deux trois-cylindres 1.0 de 95 et 115 ch, coiffés par un quatre-cylindres 1.5 de 150 ch. Un 1.6 TDI 150 ch est également proposé pour les Gaulois réfractaires au sans-plomb, tandis qu’une boîte DSG sept rapports et un châssis sport abaissé de 15 mm sont proposés en option.

Skoda met davantage l’accent sur la technologie embarquée, avec notamment un avertisseur d’angles morts capable de sonder jusqu’à 70 m derrière la voiture pour vous prévenir d’un dépassement imminent (surtout si vous optez pour la version 95 ch).

Si vous faites partie de ceux qui voient leur voiture comme un smartphone avec des roues, alors vous apprécierez tout particulièrement les deux grands écrans dédiés respectivement à l’instrumentation (10 pouces, en option) et au système GPS multimédia (de 7 à 9 pouces selon les finitions). Skoda décrit la Scala comme « toujours connectée » (sauf peut-être si vous avez souscrit votre abonnement 4G chez Free), donc toujours prête à effectuer un appel d’urgence ou à streamer la chanson que vous avez dans la tête.

En bonne Skoda, la Scala fait aussi preuve d’un sens pratique particulièrement développé, avec un coffre parmi les plus vastes du segment (467 l), et les « easter eggs » habituels : un parapluie dans la portière, des tablettes sur les dossiers des sièges avant, un grattoir à givre sous la trappe à carburant, ou encore deux ports USB à l’arrière (un ado connecté est un ado calme).

Commercialisation prévue en juin. Les prix n’ont pas encore été dévoilés, mais on peut compter sur Skoda pour faire preuve de modération.

Articles associés

Plus d'articles