Oui, c’est une Tesla Model S corbillard

Voici la Coleman Milne Binz.E, bientôt sur tous les bons Superchargeurs britanniques

La rédaction | Le 21 août 2020 |

En savoir plus à ce sujet :

Dites bonjour, tout le monde à la Coleman Milne Binz.E. C’est bien ça, c’est une Tesla Model S convertie en corbillard.

Qu’est-ce que c’est que ce Binz ? Un carrossier allemand, qui a lancé cette voiture en 2017. Celle que vous avez sous les yeux est sa nouvelle version conduite à droite, rebadgée par son confrère britannique Coleman Miln qui appartient lui aussi au groupe Woodall Nicholson. Le résultat est fabriqué en Allemagne, sur la base d’une Model S neuve mais aussi en deuxième monte si vous en avez déjà une dans votre garage et que vous avez peaufiné le business plan de votre future affaire de pompes funèbres pendant le confinement.

Binz International indique avoir employé une méthode de construction « en sandwich de composites compressés » pour une rigidité optimale, et promet une autonomie de 350 km. Il ne précise pas s’il est possible d’appliquer ce traitement à une Model S Performance et son mode Ludicrous, quitte à renforcer les attaches du cercueil.

Si certains corbillards conservent leur portes arrière, Binz a fait le choix de s’en passer pour offrir plus d’espace à ses passagers, qui ne devraient de toute façon pas être trop contrariants. Les corbillards ont toujours l’air un peu bancals avec leur empattement interminable (3,80 m pour la Binz.E, sur une longueur de 5,82 m) et leur toit rehaussé (1,72 m) : cette Model S ne fait exception. Suivez du regard l’encadrement chromé des vitres latérales (on vous laisse une minute)…

Alors, partant pour un dernier voyage à l’arrière de cette chose ? Dans un tout autre registre, il y a aussi le corbillard Subaru Impreza WRX STi

 

 

Articles associés