Ce Toyota RAV4 fait… 306 ch

Oui oui, vous avez bien lu

La rédaction | Le 26 novembre 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Vous vous souvenez de l’époque où 300 ch, c’était beaucoup ? Nous non plus. Apparemment, ça s’appelait les « années 90 ». Ce n’était pas la joie côté musique mais la vie était douce, et une voiture de 300 ch n’était pas à la portée de n’importe qui.

Aujourd’hui, la vie est triste et la musique pas meilleure, mais vous pouvez avoir un RAV4 de 306 ch dans votre box. Vous réalisez ? Autant qu’un Mercedes-AMG GLB 35 ou un X2 M35i, mais dans un RAV4. Heing ? Mais comment se fait-ce ?

Il y a un piège, pensez-vous. Sûrement une version V6 pour le marché américain, ou quelque chose de ce genre. Absolument pas. Réveillez-vous, on est fin 2019 et la puissance 100 % fossile, c’est has been. Il s’agit bien évidemment d’un hybride, animé par le même 4 cylindres 2.5 essence atmo que le reste de la gamme mais couplé à un moteur électrique plus puissant et une grosse batterie lithium-ion. C’est donc un hybride rechargeable (contrairement aux autres RAV4, à hybridation classique), capable de parcourir plus de 60 km en mode électrique, pour des émissions de CO2 annoncées inférieures à 30 g.

Toyota ne se mouille pas encore sur la conso – de toute façon, ces chiffres d’homologation ne veulent jamais dire grand-chose sur une hybride rechargeable – mais promet un bilan environnemental à la pointe du segment. On en saura plus d’ici la commercialisation du RAV4 Hybride Rechargeable, prévue pour le troisième trimestre 2020.

Parlons de choses plus sérieuses : 300 ch, même avec une grosse batterie lithium à trimballer, ça doit se ressentir dans les performances, non ? Rassurez-vous, c’est bien le cas : le RAV4 Hybride Rechargeable abat le 0 à 100 en 6,2 s s, comme une Golf GTI Performance et plus vite qu’une MX5 2.0.

Ce monde n’a définitivement plus aucun sens.

Articles associés

Plus d'articles