La Venom F5 atteint 320 km/h, en attendant les 500

La première phase de la mise au point de la F5 s'est achevée sur des essais à haute vitesse. Prochaine étape : le comportement

| Le 21 avril 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

Hennessey a confirmé aujourd’hui que son hypercar Venom F5 avait terminé la première des trois phases de son développement. Pour faire court : elle va très vite.

Cette première phase se concentrait sur la mise au point du moteur, le calibrage de la direction et la validation de l’aérodynamique. La F5 a effectué quelques tests de vitesse sur la piste d’essai privée de Hennessey, puis sur une base désaffectée de l’US Air Force dans l’Arkansas.

L’équipe, dirigée par l’ingénieur en chef John ‘Heinrocket’Heinricy, avait bridé pour l’heure la puissance du monstrueux V8 6,6 l biturbo de 1842 à 900 ch, de quoi atteindre tranquillement les 320 km/h. Ca ne paie plus vraiment de mine, de nos jours, mais dans l’absolu, c’est déjà sacrément rapide.

Prochaine étape de développement, la mise au point châssis. « La phase suivante est la plus intense, centrée sur les caractéristiques de conduite, explique John Heinricy. Nous allons répartir les essais entre les circuits et les routes du Texas pour recueillir les données, peaufiner les moindres détails, et perfectionner ce monstre des hypercars », ajoute-il.

Selon le PDG John Hennessey, les 24 exemplaires de la Venom F5 sont quasiment tous vendus, et une fois que le département châssis sera satisfait, la dernière étape sera dédiée à la vitesse de pointe. Objectif : dépasser les 500 km/h. « Nous souhaitons avant tout proposer  à nos clients une hypercar polyvalente, qui rivalise avec les meilleures du monde », déclare Hennessey.

L’Hennessey Venom F5 sera présentée au public à l’occasion du concours d’élegance d’Amelia Island en Floride, les 22 et 23 mai 2021.

Articles associés