Plus de la moitié des voitures vendues en Norvège l’an passé étaient électriques

C'est le premier pays où les voitures électriques supplantent les thermiques, avec l'Audi e-tron en tête des ventes

La rédaction | Le 7 janvier 2021 |

Audi e-tron

En savoir plus à ce sujet :

La Norvège vient de devenir le premier pays de la planète où les ventes de voitures électriques ont dépassé celles des voitures essence et Diesel sur une année complète.

Selon les données de la Fédération routière norvégienne (OFV), en 2020, 54,3 % des voitures neuves vendues dans le pays étaient intégralement électriques. L’année précédente, c’était 42,4 % ; il y a dix ans, 1 %. En France, on en est à 6,7 % en 2020, malgré un triplement de cette part de marché par rapport à 2019.

Il faut dire que la Norvège va beaucoup plus loin que tout le monde en matière d’incitations. Là-bas, les véhicules électriques sont ainsi exemptés de TVA et des lourdes taxes qui frappent leurs homologues essence et Diesel à l’importation puis durant leur cycle de vie. Ils peuvent emprunter les couloirs de bus (à condition que le conducteur ne soit pas seul à bord), et ont droit à une ristourne de 50 % sur les tarifs des parkings, péages et ferries. Sans oublier le nerf de la guerre, des infrastructures de recharge adaptées. En une décennie, les voitures électriques sont donc devenues financièrement incontournables. Elles représentaient fin 2019 un peu moins de 10 % du parc automobile local.

Cette politique à marche forcée de l’Etat norvégien a un but : mettre fin à la vente de voitures essence et Diesel en 2025. Après la publication des chiffres 2020, Øyvind Thorsen, directeur de l’OFV, s’est dit confiant.

La voiture la plus vendue en Norvège en 2019 était la Tesla Model 3. Pas de surprise ici. Mais en 2020, la californienne s’est fait détrôner par l’Audi e-tron. Sur la troisième marche du podium, on trouve la Volkswagen ID.3, pourtant arrivée sur le marché il y a quelques mois à peine.

Articles associés

Plus d'articles