L’ID. Life est le futur petit SUV électrique de Volkswagen

Le Volkswagen ID.2 ressemblera beaucoup à ce concept de crossover urbain

La rédaction | Le 6 septembre 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

Après les berlines et les SUV compacts , Volkswagen se prépare à attaquer le segment d’en dessous du marché électrique. Au salon de Munich, la marque a donc présenté aujourd’hui une étude de style pour nous mettre en condition. Vous pouvez dire bonjour à l’ID. Life, dont la déclinaison de série (ID.2 ?) sera au T-Cross ce que l’ID.4 est déjà au Tiguan.

« N’est-elle n’est pas mignonne ? » s’est exclamé le patron de la marque Ralf Brandstätter. Les designers parlent de crossover urbain. Petit mais costaud, tout ça. Pas juste mignon-Bambi comme une Lupo, par exemple.

Les performances, en tout cas sur ce concept, vont bien au-delà du mignon. On est dans les eaux d’une Polo GTI : grâce à ses 234 ch, l’ID. Life passe de 0 à 100 km/h en 6,9 s. Et à condition de ne surtout pas vérifier ce chrono, la batterie de 57 kWh promet une autonomie de 400 km.

Il va sans dire que la voiture de série attaquera bien plus bas en puissance et en capacité de batterie, comme ses cousines Cupra et Skoda. Les trois autos et leurs batteries seront produites chez Seat/Cupra en Espagne.

L’ID. Life repose sur une version raccourcie de la plate-forme MEB du groupe Volkswagen. Mais quand toutes les voitures utilisant cette dernière étaient jusqu’à présent des tractions ou des intégrales, l’unique moteur entraîne ici l’essieu avant, ce qui devrait libérer de la place pour le coffre.

À bord, comme dans l’actuelle Up mais en mieux intégré, c’est votre smartphone qui fera office de système infodivertissement, pour réduire les coûts. Les commandes essentielles sont centralisées par un écran tactile sur le volant.

Le concept possède un toit amovible fait de cellules gonflables. C’est non seulement léger mais écologique puisque c’est fait en bouteilles plastiques recyclées.

Parmi les autres fantaisies conceptuelles, on note le rétroprojecteur, parfait pour regarder un film à la belle étoile sur l’écran qui sort de la planche de bord (ou jouer à un jeu vidéo, mais c’est moins romantique). Pour plus de recul et de confort, les sièges avant peuvent se rabattre. La banquette arrière aussi, ce qui permet alors d’obtenir un lit d’environ 2 m de longueur. Mais y a-t-il vraiment une demande pour des voitures-cinémas-lounges ?

En tout cas, il y en a une pour de petites voitures électriques. Et en 2025, Volkswagen devrait avoir de quoi la satisfaire.

 

 

Articles associés