La Volkswagen Polo GTI se refait une beauté

Des lignes rafraîchies et une poignée de chevaux supplémentaires pour la plus mature des citadines sportives

La rédaction | Le 30 juin 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

Un peu plus d’un an après avoir quitté le catalogue Volkswagen, la GTI des enfants sages est de retour. La Polo GTI a toujours été la citadine hautes performances pour ceux qui trouveraient une Ford Fiesta ST, une Hyundai i20 N ou une Mini Cooper S un peu trop délurées, sans même parler de la Toyota GR Yaris… La proposition raisonnable par excellence chez les petites sportives, ce qui est à la fois sa force et sa faiblesse.

Il n’y a pas de raison pour que ça change à l’occasion de ce restylage, même si le ravalement de façade ne passe pas inaperçu visuellement. Le 2.0 turbo gagne néanmoins 7 ch pour atteindre 207 ch. Le couple reste inchangé à 320 Nm. Ce moteur est toujours couplé exclusivement à une boîte à double embrayage (à 6 rapports, au lieu de 7 auparavant).

Le 0 à 100 km/h progresse de 2 dixièmes (6,5 s), et la vitesse de pointe s’établit à 240 km/h (+ 3 km/h). Pour dompter le train avant en sortie de virage, toujours pas d’autobloquant au programme : on ne pourra compter que sur un différentiel électronique XDS. Bref, cette Polo GTI s’annonce une nouvelle fois véloce mais certainement pas sportive. Cela peut aussi être un avantage sur un segment où, autour d’elle, on ne trouve désormais plus que quelques dures de dures pour résister encore et toujours au malus écologique… Au moins la Polo n’a pas renoncé, elle (coucou les Clio et 208).

À part ça, les évolutions sont les mêmes que sur les Polo standard : de nouvelles optiques aux quatre coins, au-dessus de boucliers revus. À bord, le système infodivertissement est modernisé, la platine de climatisation passe aux boutons tactiles (joie), et les assistances à la conduite sont mises au goût du jour. Tout ça avec une bonne dose de tartan, évidemment.

 

Articles associés