Voici le Volkswagen T-Cross

Ce tout pitit SUV vient épauler le T-Roc face aux Peugeot 2008, Renault Captur et consorts.

La rédaction | Le 25 octobre 2018 |

En savoir plus à ce sujet :

Tiens, un nouveau SUV ! Ca faisait longtemps. Dites bonjour au T-Cross, le petit dernier de chez Volkswagen.

Il commence à y avoir beaucoup d’oiseaux sur la branche et on s’y perd un peu entre tous ces SUV qui défilent. Mais les clients continuent de se jeter dessus comme sur un buffet gratuit, alors les constructeurs auraient tort de se priver. En voici encore un. Allez public, achète.

Quand il arrivera en concession au printemps 2019, le T-Cross sera le plus compact des SUV Volkswagen, et l’un des moins encombrants de tous les SUV urbains. Avec 4,11 m de long et 1,56 m de haut, il est un peu plus massif qu’une Polo mais plus court que les Volkswagen T-Roc, Audi Q2 et Seat Arona. Il rejoint le Renault Captur et le Ford Ecosport parmi les plus petits gabarits du genre.

Si son style vous rappelle quelque chose, c’est sans doute le concept T-Cross Breeze du salon de Genève 2017. Son allure est donc assez inoffensive et désespérément semblable à celle des autres SUV de la gamme. C’est moderne, c’est sophistiqué, mais il faut bien reconnaître qu’on s’ennuie un brin.

Le marché français aura droit au lancement à deux trois-cylindres 1.0 essence de 95 et 115 ch, et un quatre-cylindres 1.6 Diesel de 95 ch. Si le 1.0 d’entrée de gamme sera limité à une boîte manuelle (cinq rapports), les deux autres moteurs offriront le choix avec une DSG7.

Selon Volkswagen, le T-Cross peut accueillir cinq adultes, en tout cas s’ils ne craignent pas l’intimité. Il offre surtout le meilleur volume de coffre de la catégorie si l’on avance la banquette arrière coulissante au maximum, avec 455 l (385 l banquette reculée).

En digne petit frère du Touareg, le T-Cross embarque tout ce qui se fait mieux sur son segment en matière de technologie : instrumentation numérique, détection des piétons, freinage automatique d’urgence, surveillance des angles morts, régulateur adaptatif, aide au maintien dans la voie. Les quatre ports USB permettront de calmer les millenials pendant les longs trajets, et le chargeur à induction est bien sûr au catalogue.

Vous pensez que ça suffira ? Donnez-nous votre avis en commentaire.

Articles associés

Plus d'articles