Volvo renonce aux berlines compactes à l’ancienne

La remplaçante de la V40 sera un SUV coupé façon BMW X2

La rédaction | Le 18 janvier 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Dur, dur d’être une berline en ce moment. Y compris chez Volvo, qui s’apprête à substituer à sa compacte V40 quelque chose d’un peu plus… haut. Une espèce de BMW X2, qui viendrait ainsi épauler le XC40, lui-même concurrent direct du plus familial X1. Vous suivez ? Parfait.

« Nous ne remplacerons pas la V40 par un véhicule strictement équivalent, il faut que nous soyons plus créatifs, nous a confié Lex Kerssemakers, patron de Volvo Europe. Ne sous-estimez pas l’attrait qu’exerce une position de conduite en hauteur sur nos clients. »

Ce n’est cependant pas la seule raison de la recrudescence des voitures hautes ces derniers temps. « On ne peut pas lancer une nouvelle voiture qui ne soit pas déclinable en version électrique. Avec une compacte traditionnelle, où voulez-vous mettre les batteries ? Impossible de l’allonger ou de l’élargir sans finir par buter sur le segment supérieur. Et quand vous mettez ça dans le plancher, ça débouche inévitablement sur un véhicule haut, comme un SUV. » Ou le concept 40.2 de 2016, la jolie berline haute sur pattes qui illustre cet article (présentée en même temps que le 40.1 qui avait donné naissance au XC40)…

Ne faisons pas la fine bouche : Volvo tient le bon bout en matière de design, et si quelqu’un est capable de concocter un petit SUV qui ait de l’allure, c’est bien eux. Avec 13,1 % de hausse en France en 2018, les ventes de Volvo progressent quatre fois plus vite que le marché et ont retrouvé leur niveau de 1987 en dépassant les 20 000 commandes, tandis que dans le monde, les ventes ont augmenté de 12,4 % pour atteindre 640 000 véhicules. On peut en déduire qu’ils savent de quoi ils parlent en matière de SUV et d’électrification.

Volvo table d’ailleurs sur le fait que les voitures 100 % électriques représenteront la moitié de ses ventes totales en 2025, le reste se partageant entre des quatre-cylindres essence et des hybrides. Oui, c’est dans six ans et Volvo n’a pas encore commercialisé une seule voiture électrique. Polestar s’y essaiera cette année avec une familiale concurrente de la Tesla Model 3, mais Lex Kerssemakers parle d’électrifier toute la gamme, ce qui ne sera pas une mince affaire.

« Absolument, tous les modèles que nous commercialiserons désormais auront droit à une version électrique, en commençant par le XC40, puis le XC90, et ainsi de suite. Nous ne leur dédierons pas une marque spécifique : nos clients choisissent d’abord le type de carrosserie qui leur plaît, la motorisation ne vient qu’ensuite. »

En tout cas, l’abattage de Volvo en matière de design, de technologie et de plan produit a de quoi secouer ses concurrents premium. Le vieux sage suédois se serait-il hissé à la pointe de la hype ?

Articles associés