L’hypercar électrique Aspark Owl coûtera 2,9 millions d’euros

Le 0 à 100 km/h en 1,9 seconde, ça se paie !

Valentin Langard | Le 8 novembre 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

« Le monde serait un endroit plus excitant si davantage de gens pensaient à des choses excitantes », explique Masanori Yoshida, l’homme à la tête d’Aspark. Cette philosophie en dit long sur les raisons qui l’ont poussé à concevoir une hypercar électrique passant de 0 à 100 km/h en 1,9 s. Avec portières en élytre, évidemment.

L’Owl. C’est la carte qu’Aspark a décidé de jouer sur la table de la performance écolo ultra-exclusive. Nous avons désormais confirmation que cette hypercar biplace ne sera produite qu’à 50 exemplaires, chacun vendu pour la modique somme de 2,9 millions d’euros. Avant options, évidemment.

Comme souvent avec ce genre de véhicules, chaque Aspark Owl pourra être personnalisée à volonté selon les désirs de la très riche clientèle. Elles seront assemblées en collaboration avec la Manifattura Automobili Torino (ou MAT), à qui on doit en partie la nouvelle Stratos ou encore l’Apollo Intensa Emozione.

La fiche technique et les performances exactes devraient être bientôt dévoilées officiellement. La version finale de l’Owl sera présentée la semaine prochaine au salon de Dubai, et on nous dit qu’il y a eu « beaucoup de changement » depuis la présentation du concept vu pour la première fois en 2017.

Ce que l’on sait pour l’heure, c’est que la carrosserie est en fibre de carbone, qu’il y a quatre moteurs électriques ainsi qu’un système de vectorisation de couple, une batterie « exclusive » et un intérieur fait main « premium ».

« Nous n’abandonnerons jamais notre credo et continuerons à produire bien d’autres projets aussi enthousiasmants que l’Owl », conclut Masanori Yoshida.

Articles associés

Plus d'articles