Le Bentley Bentayga Hybrid se fait une beauté

Toutes les Bentley seront électrifiées d'ici 2026. Voici l'une des premières...

La rédaction | Le 5 janvier 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

Après les versions V8 et Speed, c’est au tour du Bentley Bentayga Hybrid de passer sur le billard. La marque, qui a promis voici quelques semaines que tous ses modèles seraient hybrides en 2026, puis 100 % électriques dès 2030, franchit ainsi « une nouvelle étape sur le chemin d’un futur durable« . Moui. Sans les fleurs, il s’agit surtout d’une mise à jour de routine du Bentayga Hybrid, lancé fin 2019.

Sous le capot, on trouve toujours un V6 3.0 biturbo associé à un moteur électrique pour un total de 449 ch et 700 Nm, à comparer aux 550 ch et 770 Nm du Bentayga V8. Malgré ces chiffres copieux, l’intérêt de cette version ne réside pas dans ses performances mais dans son mode 100 % électrique, offrant 39 km d’autonomie WLTP grâce une batterie de 17,3 kWh.

Selon Bentley, « presque 100 % » des propriétaires du Bentley Hybrid première mouture utilisent ce mode EV sur les trajets qui le permettent. Les autres n’ont pas dû lire le mode d’emploi, ou n’avaient peut-être plus les moyens d’installer une wallbox dans leur garage après avoir signé un chèque de 140 000 € avant options.

En mode 100 % électrique, le Bentayga dispose de 128 ch et 350 Nm, suffisants sur des trajets urbains pour remuer ce poids plume d’à peine 2,6 t. Les 340 ch et 450 Nm du V6 viennent en renfort « quand il y a besoin de plus de couple ou qu’une vitesse supérieure à 135 km/h est requise. » Et quand la batterie est vide, accessoirement, c’est-à-dire à vue de nez au bout d’un quart d’heure d’autoroute.

Tous ces chiffres sont identiques à ceux de la première version, même si Bentley a semble-t-il peaufiné la gestion de l’hybridation avec un retour haptique de la pédale d’accélérateur en mode EV (qui durcit à l’approche du seuil de démarrage du moteur thermique) et un ressenti de la pédale de frein retravaillé pour plus de naturel sans sacrifier la récupération d’énergie.

La vraie nouveauté réside donc dans le restylage à proprement parler, et c’est déjà beaucoup  : des proportions fignolées pour dynamiser l’allure, un air de famille affirmé avec la dernière Continental GT, un hayon qui englobe désormais les feux arrière et un habitacle largement redessiné lui aussi, intégrant les dernières technologies embarquées du groupe Volkswagen.

On attend à présent le deuxième modèle hybride rechargeable promis par Bentley en cette année 2021. Flying Spur ? Continental GT ? Faites vos jeux.

 

Articles associés

Plus d'articles