La Bentley Continental GT reine de Pikes Peak

Pilotée par Rhys Millen, la belle anglaise est devenue la voiture de série la plus rapide dans la Course vers les Nuages

La rédaction | Le 1 juillet 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

La Bentley Continental GT a confortablement battu le record de la montée de Pikes Peak pour les voitures de production, chronométrée en 10 minutes et 18,4 s aux mains de l’ancien roi de la montagne Rhys Millen.

En version W12, dans une configuration totalement standard hormis un baquet et un arceau-cage, la Conti a parcouru les 20 km de la course en 8,4 s de moins que le précédent record, signé par David Donner en 2017 au volant d’une Porsche 991 Turbo S. Et ce malgré la pluie et la neige qui ont gêné les concurrents pendants les essais la semaine précédente

Pikes Peak, c’est 156 virages et 1 440 m de dénivelé pour déboucher à 4 300 m au-dessus du niveau de la mer, où l’air est 1/3 moins dense et où les moteurs thermiques (a fortiori atmosphériques) ont tendance à s’essouffler.

Ce n’est pas pour rien que le record absolu est détenu depuis l’an passé par le proto électrique « No Limit » Volkswagen ID. R en 7 min 57,1 s. Les moteurs à combustion ont cependant probablement quelques années de répit chez les voitures de série, le record en électrique étant détenu depuis 2016 par une Tesla Model S P90D en… 11 min 48 s).

Bentley avait quant à lui déjà signé le record officieux du SUV de série le plus rapide en 2018 avec un Bentayga (en 10 min 50 s). On attend celui de la berline de série la plus rapide avec la Flying Spur, et celui du cabriolet de série le plus rapide avec la Continental GTC.

Tout ce qui s’est passé à Pikes Peak ce week-end reste cependant très anecdotique face au décès du quadruple vainqueur moto Carlin Dunne, après l’accident de son proto Ducati Streetfighter V4. Les pensées de la rédaction vont à sa famille et à ses proches.

Articles associés