Dites bonjour à la Citroën C3 restylée

Une moustache, du bois et des stickers pour la phase 2 de la citadine. Si, si, regardez mieux.

La rédaction | Le 11 février 2020 |

En savoir plus à ce sujet :

Ceci est la nouvelle Citroën C3. Ou plutôt une très légère évolution de la pimpante citadine française, qui n’a aucune raison de prendre des risques après les excellents scores de cette troisième génération, vendue à 750 000 exemplaires dans le monde depuis son arrivée fin 2016.

Des risques, Citroën en avait déjà pris au lancement. La bouille de la C3, avec ses doubles optiques et ses airbumps, est toujours aussi originale. Histoire de changer quelque chose pour la phase 2 de ce best-seller, les designers ont agrémenté la calandre d’une discrète moustache de chrome et de LEDs, qui se répercute sur la forme de la grille et du bloc optique principal, plus anguleux.

Les airbumps ont quant à eux été simplifiés, et l’accastillage et le nuancier enrichis (notamment de stickers de toit, pour ceux qui aiment contempler leur voiture depuis un balcon) : 97 combinaisons, contre 36 avant restylage. Citroën ne précise pas si le tube de Doliprane est inclus.

À bord, la C3 cru 2020 emprunte aux C4 Cactus et C5 Aircross leurs moelleux sièges Advanced Confort optionnels (mais pas leurs amortisseurs à butée hydraulique), tandis qu’en plus du tissu, on peut désormais opter pour un insert façon bois sur la planche de bord, comme au bon vieux temps de la Saxo Exclusive.

RAS côté technologie embarquée hormis l’arrivée d’un radar de parking avant optionnel. La caméra connectée est toujours de la partie, bien utile pour confondre un voisin de parking indélicat.

Et non, inutile d’espérer un jour une version sportive, surtout maintenant que Citroën a quitté le WRC. Snif.

Articles associés

Plus d'articles