La nouvelle Fiat 500 est 100 % électrique

320 km d’autonomie et un charme intact pour la première voiture électrique de FCA

La rédaction | Le 5 mars 2020 |

En savoir plus à ce sujet :

Regardez mieux. C’est la nouvelle Fiat 500. Pas un restylage symbolique survendu comme en 2015, une vraie nouvelle génération de Fiat 500. Et pour cause : cette troisième du nom n’existera qu’avec un moteur électrique. C’est ce qu’on appelle mettre tous ses œufs dans le même panier…

Rassurez-vous, les vilains pollueurs qui veulent continuer à alimenter leur Fiat 500 avec des carburants fossiles pourront toujours se reporter sur le modèle précédent, qui cohabitera avec la 500 électrique pour une durée indéterminée (faites vos jeux).

Fiat est reparti d’une feuille blanche pour cette nouvelle 500. Une feuille blanche de papier-calque, apparemment : la silhouette ne semble pas avoir bougé, la bouille a été subtilement modernisée. Voyez comme le capot coupe maintenant le cercle des feux de jour en deux. Cette ligne horizontale se prolonge en une ceinture de caisse chromée qui effleure les poignées, désormais en creux. On regrette un peu les jolis feux arrière à insert introduits en 2015, mais c’est tout ; l’ensemble est du plus bel effet, comme on en a l’habitude depuis 13 ans (eh oui…) sur ce chef-d’oeuvre de design industriel qu’est la Fiat 500 contemporaine.

Il n’empêche que cette plate-forme électrique est entièrement nouvelle et que la 500 est désormais 6 cm plus large (1,69 m) et 6 cm plus longue (3,63 m), avec 2 cm de plus entre les essieux (2,32 m). Le coffre est exactement aussi misérable qu’avant (182 l) mais on ne va pas se plaindre, il aurait pu souffrir de la cohabitation avec la généreuse batterie de 42 kWh qui prend place dans le plancher. Elle alimente un moteur électrique de 120 ch qui autorise un 0 à 100 km/h en 9 s tout rond et une vitesse de pointe bridée à 150 km/h.

Cependant, les chiffres les plus significatifs sont sans doute le 0 à 50 km/h en 3,1 s – de quoi faire un carnage au feu vert – et l’autonomie annoncée à 320 km en cycle mixte WLTP. Rappelons que la Honda e se contente de 222 km, et la Mini électrique de 235 km dans le meilleur des cas. De surcroît, la 500 dispose d’un chargeur rapide 85 Kw en série, permettant de récupérer 50 km d’autonomie en cinq minutes sur une borne compatible, et de recharger une batterie vide à 80 % en 35 minutes.

La 500 propose trois modes de conduite : ‘Normal’, ’Range’, et ‘Sherpa’. Oui, oui, ‘Sherpa’. Fiat détaille ce dernier dans son communiqué : « Tout comme un sherpa de l’Himalaya qui est en charge de toute l’expédition et la guide vers sa destination, ce mode de conduite ajuste différents paramètres : vitesse maximale, limitée à 80 km/h ; réponse de l’accélérateur ; désactivation du système de climatisation ou des sièges chauffants ». La marque ne mentionne pas de mode ‘Hélitreuillage’ au cas où l’on viderait malgré tout la batterie entre le camp de base et le sommet.

Ce n’est pas le détail le plus croustillant. Comme vous le savez, les voitures électriques doivent maintenant émettre un son à basse vitesse pour signaler leur présence aux piétons. Si la plupart des constructeurs optent pour un petit bruit de vaisseau spatial, Fiat indique que la 500 diffusera à cet usage la musique très dolce vita d’Amarcord, film de Fellini (mais ça paraît presque trop mignon pour être vrai).

La version que vous avez sous les yeux est une édition de lancement baptisée ‘La Prima’. Elle se distingue bien sûr par sa livrée spéciale et son équipement pléthorique, dont un nouveau système infotainment avec écran 10,25 pouces, une conduite semi-autonome de niveau 2, des caméras de stationnement à 360° et un hot spot wifi. Dolce vita oblige, il s’agit d’un cabriolet (la berline arrivera un peu plus tard), le seul électrique du marché avec la Smart Fortwo et ses deux places. Le prix de cette série inaugurale ? 37 900 €, soit 31 900 € bonus écologique déduit. C’est le prix d’une très belle Abarth, mais ce n’est pas déraisonnable face aux Mini électrique et Honda e pour un cabriolet (la berline devrait valoir 2 000 € de moins) suréquipé et livré avec sa wallbox.

Articles associés

Plus d'articles