Jaguar : le guide du débutant

Des side-cars aux SUV électriques en passant par la Type E et les victoires au Mans, voici tout ce qu'il faut savoir du félin anglais

| Le 5 juin 2021 |

8

Quel a été le pire moment de Jaguar ?

Là aussi, il n’y a pas à hésiter. La X-Type n’était certes pas une mauvaise voiture, mais elle manquait terriblement de glamour aux standards de la marque. Ce n’est pas le genre d’auto qui aurait traversé un continent pied au plancher dans la nuit précédant son lancement mondial, par exemple…

Basée sur une plate-forme traction de Mondeo et reprenant un peu trop d’éléments visibles dans la banque d’organe Ford (la maison mère de l’époque), elle transpirait les économies d’échelle. Son héritière, la XE, est plus inspirante à conduire et à regarder, mais elle n’a pas exactement fait trembler les Série 3 et Classe C par ses chiffres de ventes. Le traumatisme laissé par la X-Type y est peut-être pour quelque chose.

En savoir plus à ce sujet :

Articles associés