Kimi Räikkönen prendra sa retraite à la fin de la saison

C'est officiel, Iceman ne sera plus pilote de Formule 1 en 2022

La rédaction | Le 2 septembre 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

C’est un jour noir pour tous les amateurs d’esquimaux et de punchlines, mais il devait bien finir par arriver : Kimi Räikkönen a annoncé mercredi soir qu’il se retirerait de la F1 à l’issue de la saison 2021. Le champion du monde 2007 terminera donc son immense carrière chez Alfa Romeo, au soir du Grand Prix d’Abou Dhabi.

Ce n’est pas la première fois que Kimi quitte la Formule 1 : à la fin de de la saison 2009, il avait claqué la porte de Ferrari pour aller s’essayer au rallye et à la Nascar, avant de revenir chez Lotus en 2012. Cette fois cependant, le départ du Finlandais de 41 ans sera définitif.

« On y est », a écrit Räikkönen sur son compte Instagram. « Ce sera ma dernière saison en Formule 1. C’est une décision que j’ai prise l’hiver dernier. Cela n’a pas été facile mais après cette saison, il est temps de passer à autre chose. Même si la saison est loin d’être terminée, je veux remercier ma famille, toutes mes équipes, toutes les personnes qui se sont impliquées dans ma carrière de pilote et plus particulièrement vous tous, les fans qui m’ont soutenu tout ce temps. J’en ai fini avec la Formule 1 mais il y a bien d’autres choses dans la vie que je voudrais essayer et apprécier.

À bientôt après tout ça ! »

Kimi Matthias Räikkönen commence sa carrière en 2001 chez Sauber, où il se fait remarquer dès ses premiers tours de roues malgré son jeune âge (21 ans, si, si, c’était jeune à l’époque) et une expérience en sport auto se limitant à 23 courses de Formule Renault. Il est débauché dès l’année suivante par McLaren, avec qui il terminera deux fois vice-champion du monde (en 2003 face à Schumacher, puis en 2005 face à Alonso). Il part ensuite chez Ferrari prendre la suite de Schumacher pour la saison 2007, à l’issue de laquelle il parvient enfin à décrocher son premier titre, pour un point, devant un certain Lewis Hamilton. En 2009, il quitte la F1 une première fois pour goûter aux joies du WRC.

Après un flamboyant retour chez Lotus en 2012 et 2013, il repart chez Ferrari de 2014 à 2018 pour faire équipe avec Fernando Alonso puis Sebastian Vettel. Il laisse ensuite la place à Charles Leclerc pour revenir à ses racines chez Alfa Romeo (qui n’est autre que l’écurie Sauber de ses débuts).

« Kimi est une sommité de notre sport, un ami personnel et un vrai champion. J’ai eu le privilège de travailler avec lui chez Ferrari et je sais à quel point c’est une personne fantastique. Il nous manquera à tous, lui et son style unique. Je lui souhaite ainsi qu’à sa famille tout le meilleur pour la suite. »

Nous n’aurions pas mieux dit. Se pose maintenant la question de son remplacement… Le jeu des chaises musicales va pouvoir commencer.

Articles associés