12 choses que vous ne saviez pas sur le nouveau Land Rover Defender

Des contre-portes futées, des aptitudes citadines inattendues, du twerk : vous aussi, brillez dans les dîners avec les trucs et astuces du nouveau Land Rover Defender

La rédaction | Le 30 mars 2020 |

12

Ses stats sont impressionnantes

Avec la suspension pneumatique en position haute, la garde au sol atteint 291 mm, soit environ 50 de plus que sur un Mercedes Classe G ou une Jeep Wrangler. En théorie, il pourrait passer par-dessus une bouteille de vin sans la faire tomber. On a essayé : pas de problème sous le bouclier avant, mais la bouteille est tombée au niveau du train avant. Tant pis.

Par ailleurs, le Defender peut franchir des gués de 90 cm et dispose d’un mode dédié qui, entre autres choses, serre automatiquement les disques de frein une fois de retour sur la terre ferme, pour les essorer et ainsi éviter les mauvaises surprises lorsqu’il faudra piler devant une traversée de gnous un peu plus loin.

Les angles d’approche, central et de fuite sont respectivement de 38°, 31° et 40° sur le Defender 90 (avec la suspension pneumatique), et de 38°, 28° et 40° sur le 110. Ces chiffres ne sont pas des records, mais ils propulsent aisément le nouveau Land Rover parmi l’élite des franchisseurs. Quant à la capacité de remorquage de 3 500 kg, elle rivalise avec celle du Classe G, la référence du marché.

En savoir plus à ce sujet :

Articles associés

Plus d'articles