La prochaine sportive Lotus s’appellera Emira

Lotus révèle quatre plateformes pour ses prochaines voitures ainsi qu'une nouvelle sportive, l'Emira. Elle sera 100%... thermique !

| Le 27 avril 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

Connue jusqu’à présent sous le matricule « Type 131 », la prochaine Lotus sera dévoilée le 6 juillet. Son nom a été officialisé ce mardi : ce sera Emira (prononcé i-mi-ra).

La bonne nouvelle, c’est que l’Emira ne sera pas électrique ou hybride mais bien 100% essence. La mauvaise, c’est qu’elle sera la dernière voiture thermique construite par Lotus après que les Elise, Exige et Evora auront tiré leur révérence. Nous sommes tristesse.

L’Emira aura un gabarit similaire à celui de l’Evora, la plus polyvalente de la gamme. Lotus annonce que plusieurs motorisations seront disponibles dont une « hautement efficiente », qui sera « réglée pour délivrer l’expérience de conduite caractéristique des Lotus. » Les Lotus utilisaient jusqu’à présent des quatre cylindres et V6 d’origine Toyota, mais la marque, qui a quitté en 2017 le giron du malaisien Proton pour rejoindre celui du chinois Geely (maison mère de Volvo),  promet « un nouveau partenariat mécanique exaltant. »

Hethel annonce également que l’Emira reposera sur une nouvelle plateforme légère et modulaire en aluminium nommée « Elemental » en interne, et qu’elle reprendra les codes stylistiques de sa grande sœur, l’hypercar 100% électrique Evija. Le nouveau directeur général de Lotus, Matt Windle, souhaite que l’Emira fasse passer le volume de production de 1500 à plus de 5000 voitures par an, rien que ça.

« Elemental » est l’une des quatre nouvelles plateformes avec lesquelles Lotus a l’intention de renouveler complètement sa gamme. La deuxième est la plateforme « Extreme », celle de l’Evija. La troisième plateforme « E-sports » – rien à voir avec les jeux-vidéos – est celle de la remplaçante électrique de l’Elise, qui sera développée en partenariat avec Alpine pour sa future A110 elle aussi électrique, avec pour objectif d’arriver au poids d’une voiture de sport thermique.

Enfin, il y aura la plateforme « Evolution », qui servira de base à une nouvelle gamme de voitures Lotus « lifestyle ». « Ces voitures catapulteront Lotus dans une nouvelle ère de ventes à plus grande échelle et à revenus importants. »

Autrement dit, ça sent le SUV électrique Lotus.

Selon Matt Windle, l’Emira sera donc la dernière Lotus thermique et fera carrière jusqu’à la fin des années 2020. Après ça, elles seront toutes électriques. « Notre transition est en bonne voie, et cette année elle commence vraiment à s’accélérer grâce à une offensive produits », déclare le patron de Lotus.

« L’Evija entre en production, l’Emira est en train d’être lancée et une nouvelle série d’architectures de véhicules dédiées est confirmée pour propulser Lotus vers de nouveaux marchés, de nouveaux segments et de nouveaux volumes », se réjouit-il.

Lotus Evija

Articles associés