Un bouquet de Lotus en approche

Les Elise, Exige et Evora vont bientôt passer la main à une famille de nouvelles voitures de sport, avec pour commencer la "type 131"

La rédaction | Le 25 janvier 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

« Type 131. » Tel est le nom de code de la future Lotus que l’on découvrira fin 2021, plus accessible que la mégalomaniaque Evija. Elle marquera les débuts d’une nouvelle gamme de voitures dont vous pouvez admirer les bâches ci-dessus.

« Pour annoncer la future famille de voitures de sport, Lotus a publié une image qui donne un aperçu de la nouvelle génération de produits qui suivront les Elise, Exige et Evora, lesquelles sont entrées dans leur dernière année de production en 2021, nous dit-on. Tout un programme est prévu pour célébrer la gamme actuelle de trois modèles, en commençant par la plus ancienne, la légendaire Lotus Elise. » Un quart de siècle après les débuts de cette dernière, on peut donc s’attendre à des séries limitées dans tous les sens ces prochains mois à Hethel.

L’Elise, l’Exige et l’Evora ont été diffusées à environ 55 000 exemplaires depuis 1995. Le mystère plane encore sur leurs descendantes et leur degré d’électrification, dans la foulée de l’Evija et de ses 2 000 ch sur batterie, mais on sait que Lotus et Alpine ont signé un partenariat pour développer ensemble une voiture de sport 100 % électrique, qui débouchera de ce côté-ci de la Manche sur la remplaçante de l’A110.

La Type 131 et ses sœurs font partie de ce que Lotus appelle la stratégie Vision80, qui prévoit un investissement de 100 millions de livres sur le site de Hethel et l’ouverture de 250 nouveaux postes en plus des 670 personnes embauchées depuis le rachat de Lotus par le chinois Geely en 2017.

Les prototypes de la Type 131 sortiront des chaînes en 2021, ce qui devrait nous permettre si tout se passe de bien de découvrir quelque chose de fini courant 2022.

« Cette année sera cruciale pour Lotus avec l’arrivée de nouvelles installations, l’entrée en production d’une nouvelle voiture de sport et des niveaux d’efficience et de qualité auquels seules une nouvelle architecture et une nouvelle usine permettent de prétendre, explique le PDG Phil Popham. Malgré toutes les défis globaux actuels, Lotus est sorti renforcé de 2020, prêt à mettre en oeuvre son plan stratégique Vision80. »

Articles associés