La série limitée 100e Anniversaire célèbre… 60 ans d’automobiles Mazda

Eh oui, Mazda fête son centenaire en 2020. Même s'il ne vend des voitures que depuis 1960. M'enfin ?

La rédaction | Le 6 avril 2020 |

En savoir plus à ce sujet :

Mazda a cent ans. Kanpai ! Pourtant, Mazda n’a lancé sa première automobile qu’en 1960. Reprenons depuis le début.

L’histoire de Mazda remonte à 1920 et… au liège. C’est ça, pour les bouchons, et les machines-outils du secteur. L’entreprise ne s’appelait pas encore Mazda mais Toyo Kogyo. Son premier véhicule date de 1931 : la Mazda-Go, une moto tricycle dotée d’une benne (potentiellement le premier tuk-tuk du monde). Reconverti dans la production d’armement durant la Seconde Guerre mondiale, Mazda revient à ses petits utilitaires en 1945, quelques mois après le bombardement atomique d’Hiroshima.

Mais ce n’est qu’en 1960 que Mazda (qui n’adoptera officiellement ce nom qu’en 1984) commercialisera sa première voiture de tourisme. Une kei car, évidemment. La Mazda R360 est un adorable coupé 2+2 avec un bicylindre de 360 cm3 et 16 ch dans le coffre. Disponible avec une boîte manuelle à quatre rapports ou une boîte auto à deux rapports (ça ne rigole plus), elle atteint les 85 km/h, et fait immédiatement un carton. Sans elle, la marque que nous connaissons n’aurait sans doute jamais existé. Vous imaginez un monde sans MX-5 ? Ça fait froid dans le dos.

Cela ne fait peut-être pas cent ans que Mazda produit des voitures, mais c’est toujours l’occasion de lancer une élégante série limitée comme la marque en a le secret. Voici donc les Mazda « 100e Anniversaire ».

Oui, les Mazda. Car cette fois, cela ne concerne pas seulement la MX-5, mais aussi les Mazda2, 3, CX-3, CX-30, CX-5. Le traitement consiste en une peinture blanc nacré, un habitacle revêtu de rouge bordeaux, et des logos « 100e Anniversaire » sur les moyeux de roue, les appuie-tête et la télécommande. Hommage à la R360 originelle, on retrouve aussi ce rouge bordeaux sur le toit/capote des MX-5 et MX-30, ce dernier n’étant manifestement pas concerné sur le marché français (à l’instar de la Mazda6).

Si vous voulez célébrer les cent ans de votre fabricant de bouchons préféré en vous offrant une de ces beautés, il faudra attendre l’automne 2020.

Articles associés

Plus d'articles