La première Mazda électrique a un petit quelque chose de RX-8

Certes, la MX-30 n'est pas une sportive à moteur rotatif. Mais regardez ces portières !

Valentin Langard | Le 24 octobre 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Après Volvo, Mazda dévoile son premier véhicule 100% électrique. On va finir par y croire… Et ce n’est pas tout : les portières arrière antagonistes de la RX-8 font leur grand retour sur cette MX-30.

Les ambitions sont affichées d’entrée de jeu. Cette voiture « s’adresse aux clients qui refusent de se priver du plaisir de conduite en achetant un véhicule électrique ». L’usage même du sigle « MX » — historiquement utilisé par la marque pour ses coupés et autres roadsters — suggère que ce sera autrement affriolant qu’une Nissan Leaf.

La batterie est intégrée au châssis de manière à renforcer la rigidité globale du véhicule. Le système G-Vectoring Control (GVC) — qui réduit les mouvements de caisse et améliore le confort — a été spécifiquement retravaillé pour fonctionner avec un moteur électrique. Il y a même un système sonore pour les nostalgiques du pétrole, « parfaitement synchronisé sur le couple moteur en termes de fréquence et de pression acoustiques ». On est curieux de voir ça.

Alors oui, ça reste un crossover tout en hauteur, mais c’est — malheureusement — ce que les gens veulent acheter à l’heure actuelle… en plus d’être bien pratique pour loger ni vu ni connu une grosse batterie dans le plancher. D’ailleurs, la MX-30 est loin d’être repoussante, même si on avait connu Mazda plus inspiré dernièrement. Quelqu’un au bureau a toutefois émis quelques doutes sur le capot — taillé comme une lame — et son potentiel effet en cas de mauvaise rencontre avec un piéton. Peut-être est-ce pour ça que Mazda a tenu à ce que sa MX-30 fasse du bruit.

Côté puissance et autonomie, les chiffres sont pour le moins modestes. Comptez 143 chevaux et 235 Nm de couple (soit dans les mêmes eaux d’une MX-5, mais avec sans doute 50 % de kilos en plus). La batterie d’une capacité de 35,5 kWh promet une autonomie de 200 kilomètres. Malgré son gabarit comparable à celui d’un CX-30, la MX-30 se destine donc plutôt à un usage citadin, à la manière d’une Honda e.

Elle arrivera en concession au cours du second semestre 2020 à partir de 34 400 € (avant bonus écologique de 6 000 €). Il est d’ores et déjà possible d’en réserver une via un acompte de 1 000 €, auquel cas Mazda se fera un plaisir de vous offrir la wallbox qui va avec (899 €).

 

Articles associés

Plus d'articles