Mazda va développer des six-cylindres en ligne

À l’heure où les moteurs rapetissent de jour en jour, Mazda voit plus gros.

| Le 13 mai 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Bonne nouvelle ! Mazda a annoncé commencer à développer des nouveaux moteurs six-cylindres, essence ET diesel !

Enfin, quand on dit « annoncé »… La nouvelle vient plus précisément d’un Powerpoint destiné aux investisseurs (slide 25, si ça vous intéresse). Ladite présentation mentionne que les nouveaux moteurs adopteront une architecture en ligne. Entre Mercedes et Jaguar-Land Rover (sans parler bien sûr de BMW qui y est toujours resté fidèle, et qui vient d’en prêter un à la Toyota Supra) le L6 fait décidément son come-back… Ces nouveaux moteurs seraient montés en position longitudinale (les quatre-cylindres Mazda actuels sont transversaux, sauf sur la MX-5, unique propulsion de la gamme), couplés à une transmission intégrale et éventuellement à une technologie hybride (légère ou rechargeable).

Comment ?! Un constructeur oserait donc construire des moteurs plus gros ? On peut légitimement penser qu’ils seront destinés à équiper des modèles eux aussi plus imposants. Des SUV, des crossovers, ce genre de trucs… Et pourquoi pas une berline ? Il y a des chances que la prochaine Mazda 6 bénéficie de telles motorisations. Reste à voir si la marque verra l’Europe comme un marché potentiel, ou si nous devrons continuer à nous contenter des quatre-cylindres. Idem pour les SUV : le gros CX-9 n’est par exemple vendu qu’aux Etats-Unis, et c’est bien dommage.

Bien sûr, dans nos rêves les plus fous, l’arrivée de ces six-cylindres en ligne coïnciderait avec la mise en production d’un des magnifiques concepts Mazda de ces dernières années. Comme le Vision Coupe Concept ci-dessus, au hasard… Si la future Mazda 6 y ressemble de près ou de loin, que c’est une propulsion ou une intégrale et qu’elle abrite un tel moteur, on signe tout de suite.

Articles associés