La Mini Clubman restylée a des feux arrière patriotes

Qui veut jouer au jeu des sept différences ?

La rédaction | Le 16 avril 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Quatre ans après son lancement, Mini offre un coup de jeune à la Clubman. Non, pas le Countryman (ça, c’est le SUV), la Clubman : la maxi-Mini 5 portes, enfin 6, si l’on compte l’ouvrant de coffre à double battant. Si vous ne la remettez pas, rien n’est perdu puisque cette nouvelle mouture est tout sauf méconnaissable.

À vrai dire, nous avons renoncé à chercher les différences. Selon la marque, les principaux changements concernent le dessin des optiques. À l’avant, elles abritent (en option) un éclairage LED matriciel, tandis que les feux arrière reprennent le motif « Union Jack » étrenné par la Mini hatch. La calandre, qui s’achevait autrefois sur un bandeau noir laqué au niveau du bouclier, est désormais intégralement recouverte d’une grille (toujours en nid d’abeilles sur les Cooper et Cooper S). C’est sûr, ça change tout.

Nouvelles couleurs, nouvelles jantes, nouvelles selleries, nouveaux inserts, etc. Techniquement, la seule nouveauté est l’apparition au catalogue d’une suspension sport abaissée d’un centimètre, au profit du comportement. On retrouvera donc toute les mécaniques actuelles à l’identique, du trois-cylindres 1.5 atmo de la One (102 ch) au quatre-cylindres 2.0 turbo de la Cooper S (192 ch), en passant par trois Diesel. Le tout est proposé au choix avec une boîte manuelle à six rapports ou une automatique à huit rapports, associées en option à une transmission intégrale sur les versions les plus vigoureuses.

Il faudra attendre encore un peu pour la nouvelle mouture de la John Cooper Works (231 ch jusqu’à présent). Éventuellement avec un petit bonus de puissance – une version GP de 300 ch, au hasard – pour aller chercher la Mercedes A35 AMG et l’Audi S3 ? On croise les doigts.

Articles associés

Plus d'articles