Le nouveau Nissan Qashqai est arrivé

Derrière sa drôle de face avant, la troisième génération de Qasqhai grandit et s'électrifie

La rédaction | Le 18 février 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

Cette fois, c’est la bonne : voici la troisième génération de Qashqai, sans camouflage. « Plus musculeuse, acérée et moderne« , nous dit Nissan. C’est surtout la proue qui sort du lot, avec d’étonnants blocs optiques dont les contours épousent au plus près la signature lumineuse, dans la lignée des derniers concepts de la marque.

Cette fois, on ne peut pas lui reprocher de manquer d’audace. Dessiné, conçu et construit en Angleterre, ce nouveau Qashqai est un peu plus encombrant que son prédécesseur (qui figurait parmi les plus compacts du segment). Basé sur un empattement allongé de 19 mm (2,66 m), il est 31 mm plus long (4,42 m), 29 mm plus large (1,83 m) et 35 mm plus haut (1,62 m). Sa nouvelle plate-forme CMC-F lui permet de revendiquer une structure plus légère de 63 kg et plus rigide de 48 %.

Tous les moteurs sont maintenant électrifiés d’une manière ou d’une autre. Le 1.3 essence turbo est associé à une hybridation légère 12 V dans ses deux versions 140 et 158 ch. La plus puissante sera couplée d’office à une boîte CVT Xtronic, et à une transmission intégrale en option. Le 140 ch ne sera disponible qu’en traction boîte manuelle.

La version phare de la gamme sera un inédit Qasquai e-POWER (POWER EN MAJUSCULES, POUR GAGNER DES CHEVAUX), un hybride non rechargeable reprenant la technologie étrennée au Japon par le Note éponyme. Ici, au lieu d’un trois-cylindres 1.2, c’est un quatre-cylindres 1.5 atmosphérique qui n’entraînera jamais les roues (comme sur un Mitsubishi Outlander PHEV ou un Honda CR-V Hybrid) mais fera office de générateur pour un moteur électrique de 190 ch sur les roues avant et une petite batterie 2 kWh. Pas de transmission intégrale pour cette version, même en option.

À bord, on trouve un écran central 9 pouces dont l’interface est compatible Android Auto et Apple CarPlay, un combiné d’instrumentation numérique 12,3 pouces conjugué à un affichage tête haute 10,8 pouces. Ça fait beaucoup de pouces.

Nissan promet une visibilité périphérique améliorée, des ports USB et USB-C à l’avant comme à l’arrière, un coffre 70 l plus vaste ou encore des portières arrière qui s’ouvrent à 85°. Les jeunes parents disent déjà merci. Ce n’est pas pour rien que Nissan a vendu trois millions de Qashqai en Europe depuis 2007, et lancé la mode du crossover.

On pourrait aussi évoquer l’arsenal de sécurité active, dont le système ProPilot désormais capable de tenir compte des limitations de vitesse pour adapter le fonctionnement du régulateur adaptatif. Ou le nouvel éclairage LED matriciel qui module de lui-même la forme de son faisceau pour ne pas éblouir en face.

Les Peugeot 3008, Volkswagen Tiguan et autres Hyundai Tucson sont prévenus, le Qashqai est de retour.

Articles associés

Plus d'articles