Tout ce qu’il faut savoir sur la nouvelle Citroën C4

La remplaçante de la C4 Cactus est là, et c'est une rareté : une compacte qui refuse de jouer les sportives

La rédaction | Le 30 juin 2020 |

En savoir plus à ce sujet :

Ceci est la nouvelle Citroën C4. Vous vous rappelez l’ancienne C4 ? Une bonne voiture, mais pas exactement la plus affriolante du segment – il faut dire que les designers Citroën avaient dû en garder sous le crayon pour sa jumelle chic la DS4 –, notamment après un premier opus plein de personnalité. Quand elle a disparu il y a maintenant deux ans, personne ne s’en est vraiment aperçu. Entre-temps, le monde a cédé au charme baroque de la C4 Cactus. Ou pas, d’ailleurs.

Cette fois, revoilà la C4, tout court. Si elle renonce à son suffixe SUVisant, la nouvelle compacte en a gardé la hauteur (1,53 m), la garde au sol (16 cm), les épaules marquées  et les bas de caisse caparaçonnés. Les airbumps, eux, ne font malheureusement pas leur retour. Avec 4,36 m, la nouvelle C4 est 11 cm plus longue qu’une Peugeot 308, alors qu’elle reprend la « petite » plate-forme CMP des 208 et DS 3 Crossback. Cela ne l’empêche pas de promettre le meilleur espace aux jambes à l’arrière de la catégorie grâce à un empattement de 2,67 m (2,62 m pour la 308).

La proue et ses optiques à deux étages sont dans la droite ligne des dernières Citroën, avec un traitement des optiques en flèche plus prononcé que la sur la C3 restylée, et un large coup de gouge de chaque côté du capot. La silhouette à deux volumes et demi, devenue rare chez les berlines compactes, peut évoquer les Xsara, BX et GS (en particulier cette dernière, avec ses custodes vitrées) si l’on tient à remonter l’arbre généalogique de la C4… ou alors un Toyota C-HR avec sa poupe un peu torturée.

À bord, Citroën poursuit également sur sa lancée, avec une instrumentation numérique, un écran central horizontal et biseauté sur la droite façon Golf 8 et, alléluia, le retour d’une platine de climatisation physique disparue sur le reste de la gamme (hors modèles d’accès inachetables). En cochant les bonnes options, la dotation technologique est au goût du jour (affichage tête haute, régulateur adaptatif, aide au maintien dans la voie, stationnement automatisé, caméras à 360°, feux de route automatique), et les petites attentions ne manquent pas (sièges avant et arrière chauffants, volant et pare-brise aussi, fonction massage à l’avant). Les 380 l de coffre se situent dans la moyenne basse de la catégorie, mais sont complétés par 39 l de rangements disséminés dans l’habitacle.

Comme ses cousines de plate-forme, la nouvelle C4 dispose d’une version électrique, animée par le même moteur de 136 ch sur l’essieu avant, avec une batterie de 50 kWh promettant 350 km d’autonomie (soit, étonnamment, 10 km de plus qu’une e-208 bien plus petite et a priori plus légère). Comptez une demi-heure pour recharger la batterie à 80 % sur une borne 100 kW et 7 h 30 sur une wallbox domestique standard.

Du côté des moteurs thermiques, on retrouve sans surprise les trois-cylindres essence 1.2 Puretech (100 ch BVM6, 130 ch BVM6 ou EAT8, et 155 ch EAT8) et les quatre-cylindres Diesel 1.5 BlueHDi (110 ch BVM6 et 130 ch EAT8). Rien de bien sportif à l’horizon, donc.

D’ailleurs c’est bien simple, hormis cinq mentions du mode Sport de la boîte, on ne trouve pas une seule fois les mots sport, sportif ou sportivité dans le communiqué de 18 pages pondu par Citroën. En revanche, on rencontre pas moins de 71 occurrences de confort ou confortable. Confort de sellerie, sonore, olfactif, d’esprit, thermique, de roulage, de suspension, de vie, d’usage, souverain, visuel, dynamique, postural… Rien qu’à faire défiler cette liste, on se sent déjà sur le petit nuage procuré par les suspensions à butées hydrauliques progressives (en série à partir du milieu de gamme), et les fauteuils généreusement molletonnés dont Citroën s’est (re)fait une spécialité.

Une compacte qui ne surjoue pas le dynamisme mais se veut avant tout douillette et facile à vivre, ça change… Sur le papier, ce n’est pas pour nous déplaire. Et vous ?

 

 

Articles associés

Plus d'articles