Joie : chaque Peugeot aura bientôt sa version sportive hybride

Une 508 de 400 ch pour commencer, mais après ?

La rédaction | Le 8 mars 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Peugeot a montré au salon de Genève quelle direction sa gamme sportive pourrait bientôt emprunter. Et si les futurs modèles en question sont tous dans la lignée du concept 508 Sport Engineered, alors on va bien s’amuser à Sochaux.

« L’idée est de développer une famille complète, une version électrifiée de chaque nouvelle Peugeot, explique Bruno Famin, patron de Peugeot Sport. C’est un nouveau chapitre. Tout en hybride ou électrique. Nous étudions à l’heure actuelle cette possibilité pour chaque modèle à venir, y compris les SUV. »

Le 3008 semblerait tout indiqué pour subir ce traitement puisqu’il doit déjà recevoir cette année une version hybride à quatre roues motrices dont l’architecture sera similaire à celle de la 508 Peugeot Sport, elle-même issue de l’impressionnant concept 308 R de 2015.

« Nous n’avons pas eu le feu vert pour celle-là, déplore Bruno Famin, mais nous sommes repartis de cette banque d’organes pour générer de la performance tout en ménageant les coûts et les émissions de CO2, ce qui n’était pas vraiment le cas sur la 308. Mais c’est grâce aux concepts 308 R et à la 208 Hybrid FE que nous avons accumulé le savoir-faire nécessaire pour développer cette nouvelle gamme de sportives électrifiées.

Bruno Famin souligne que chaque modèle aura droit d’une façon ou d’une autre à une électrification, sauf si l’équation technico-financière est trop compliquée à équilibrer. Quid de la nouvelle 208 après la fabuleuse GTI by Peugeot Sport de la génération précédente ?

« Nous y réfléchissons », dit-il, en confiant qu’il pourrait ici s’agir d’une voiture 100 % électrique. Dans tous les cas, est-ce que cette solution ne risque pas d’aseptiser ces futures autos par rapport à leurs devancières (la 208 mais aussi l’excellente 308 GTI) ?

« Il est possible qu’elles s’assagissent un peu », admet Bruno Famin. Vous pouvez le voir sur la 508 que nous exposons à Genève. D’ailleurs, les codes couleur ont changé. Nous ne voulions pas des sempiternels rouge ou bleu des sportives thermiques. »

« Le compromis en matière de sportivité va nécessairement évoluer. Il est encore trop tôt pour promettre que nous ferons ou non une version vraiment affûtée de la 208, mais nous ne pourrions de toute façon pas nous permettre actuellement de refaire quelque chose d’aussi extrême que la 205 GTI. On arrivera peut-être à un très haut niveau de performance, mais sans la radicalité de certaines voitures d’il y a quarante ans. »

Si cela peut vous consoler, il y aura de nouveau une version R2 de rallye de la nouvelle 208, basée sur un trois-cylindres turbo plus coupleux pour l’aider à compenser les 50 kg supplémentaires imposés par la nouvelle réglementation. Ce sera uniquement une voiture « compétition-client » puisque Peugeot Sport ne s’engagera pas – pour l’instant du moins – en tant qu’écurie d’usine.

« Je ne suis pas sûr qu’une personne courant en compétition avec une 208 R2 sera très intéressé par une 508 Peugeot Sport Engineered, ce sont deux mondes différents, estime Bruno Famin. Mais je suis sûr qu’ils seront ravis que nous planchions à nouveau sur des sportives de route. » Nous aussi.

Articles associés

Plus d'articles