Le Volvo C40 Recharge est un SUV coupé 100 % électrique

Le XC40 coupéifié arrive pile au moment où Volvo annonce sa conversion au tout-électrique pour 2030

La rédaction | Le 3 mars 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

Dans le sillage de Ford et Jaguar, c’est au tour de Volvo de promettre l’abandon complet du moteur thermique pour 2030, avec des ventes réparties équitablement entre électriques et hybrides dès 2025. Voici le premier des « plusieurs modèles électriques » que le suédois va lancer ces prochaines années pour atteindre ces objectifs.

Il s’agit d’une version profilée du très apprécié XC40, le plus petit SUV de la gamme et son best-seller en France. Après un coupé (le premier C70, raaaah lovely), un coupé-cabriolet (le C70, deuxième du nom) et un coupé-break (la C30), le C désigne donc maintenant dans la nomenclature Volvo un coupé-SUV. Autres temps, autres mœurs.

Première Volvo 100 % électrique (Polestar étant désormais une marque à part entière), le C40 Recharge repose sur la même plate-forme CMA que le XC40 et la Polestar 2. Il reprend aussi leurs deux moteurs électriques, un par essieu, avec une batterie de 78 kWh au milieu. Selon Volvo, une charge à 80 % prend 40 minutes sur une borne 150 kW, et l’autonomie atteint 420 km selon le cycle WLTP. Des mises à jour à distance devraient permettre d’améliorer ces scores à la marge.

Avec 408 ch et 660 Nm pour 2,2 t, le C40 Recharge passe de 0 à 100 km/h en 4,9 s. Il est bridé à 180 km/h en vitesse de pointe, comme toutes les Volvo hormis les versions Polestar Engineered.

Visuellement, c’est un XC40 auquel on a raboté le toit. Il est 7 mm plus long (4,43 m) mais 7 cm plus bas, avec une poupe fuyante où les feux arrière remontent toujours le long du hayon jusqu’au becquet. À l’autre extrémité, le C40 a aussi droit à un regard plus aiguisé, qui préfigure peut-être le restylage du XC40.

À bord, R.A.S. sinon l’absence totale de cuir, une première pour un SUV Volvo. Comme dans le XC40 Recharge et la Polestar 2, les fonctions infodivertissement seront assurées par un système basé sur Android. Le coffre (sous cache-bagages) ne pâtit pas de la nouvelle silhouette : 413 l, comme sur le XC40 Recharge (contre 460 pour les modèles thermiques), auxquels ont peut ajouter les 31 l du coffre avant (avant tout destiné aux câbles).

Intéressé ? Outre son passage progressif au tout-électrique au cours de la prochaine décennie, Volvo a annoncé qu’on ne pourrait acheter ses modèles électriques qu’en ligne. Il n’y a pas que technologiquement que Tesla fait des émules.

La production du C40 débutera cet automne dans l’usine Volvo belge de Gand d’où sortent déjà les XC40. Pas de prix pour l’instant, mais on peut prévoir un léger supplément par rapport aux 60 000 € exigés par le XC40 Recharge. Rendez-vous l’année prochaine pour le match qui s’imposera avec l’Audi Q4 e-tron Sportback et le Tesla Model Y.

Articles associés