Officiel : il n’y aura plus QUE des Jaguar électriques en 2025

En plus du moteur thermique, Thierry Bolloré, nouveau patron de Jaguar Land Rover, tire un trait sur la XJ

La rédaction | Le 15 février 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

Tout juste arrivé à la tête de Jaguar (et Land Rover), le Français Thierry Bolloré, a présenté ce lundi un nouveau plan stratégique « Reimagine » pour la marque, autour d’une annonce choc : à partir de 2025, Jaguar ne vendra plus que des voitures électriques, dans l’optique d’atteindre une neutralité carbone totale pour l’ensemble de ses activités en 2039.

Après avoir mis un orteil avec l’excellent I-Pace, Jaguar opérera cette transition complète via une nouvelle plate-forme dédiée, une « architecture électrique pure« , qui servira de base à toute la future gamme.

Hélas, il y aura des dommages collatéraux puisque « le modèle qui devait remplacer la Jaguar XJ ne fera pas partie du nouveau portefeuille. » Selon Thierry Bolloré, « la remplaçante de la XJ ne rentrait pas dans le cadre, c’est pourquoi nous avons décidé de l’arrêter. Cela a été une décision difficile ; beaucoup de gens ont travaillé sur ce projet. Mais c’est une décision significative. » L’appellation pourrait cependant être réutilisée à l’avenir. Pas fou, le félin.

Land Rover aura quant à lui droit à un sursis avant de basculer définitivement dans le monde merveilleux de la voiture électrique. La gamme s’articulera ainsi autour de deux nouvelles plates-formes. La première, la « Modular Longitudinal Architecture », sera mixte, capable d’accueillir aussi bien des moteurs hybrides que des versions 100 % électriques. La seconde, baptisée Electric Modular Architecture, sera fondamentalement 100 % électrique mais… « sera aussi compatible avec les moteurs thermiques électrifiés« , allez comprendre.

Ces cinq prochaines années, pas moins de six modèles Land Rover 100 % électriques feront leur entrée dans la gamme, aussi bien chez les Discovery et Defender que dans la famille Range Rover. Le premier verra le jour en 2024. S’il est acté que la gamme Jaguar sera resserrée, aucune icône ne semble voir son existence remise en cause pour l’instant côté Land.

À l’horizon 2030, ce sont ainsi environ 60 % des Land Rover qui devraient être vendus avec des motorisations zéro émission. Donc encore 40 % de thermiques/hybrides. Peut-être parce qu’au fin fond de la pampa, ça ira toujours plus vite de vider un jerrycan directement dans le réservoir d’un Def’ plutôt que dans celui d’un groupe électrogène… À ce moment-là, Jaguar, lui, ne vendra plus que des voitures électriques. À noter que JLR planche également sur des voitures à pile à combustible à l’hydrogène, dont les premiers prototypes devraient commencer à sillonner les routes britanniques cette année.

« D’ici le milieu de la décennie, Jaguar aura connu une renaissance pour émerger comme une marque de luxe purement électrique dotée d’un nouveau portefeuille de modèles d’une beauté et d’un design spectaculaires à l’avant-garde des technologies de nouvelle génération« , poursuit la marque, dont « la raison d’être […] sera de concevoir des expériences automobiles hors du commun de telle sorte que ses clients se sentent uniques et privilégiés. »

Vous aussi, ça vous fait rêver ? Ayons une petite pensée pour la glorieuse F-Type telle qu’on l’a connue. Que son dernier voyage vers le grand garage céleste soit riche en décibels et en gomme brûlée.

 

Articles associés