Cet Acura SLX de 355 ch est la preuve qu’on peut restomoder n’importe quoi

Un bon gros SUV des années 90 avec des dessous high-tech, ça vous dit ?

La rédaction | Le 10 décembre 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Ceci est un SUV. Un de la vieille école, né à l’époque où ils ne cherchaient pas à ressembler à tout prix à des coupés et n’avaient pas encore la puissance de supercars. Une époque où d’ailleurs le terme même de SUV n’existait pas, et où les 4X4 privilégiaient encore le sens pratique au style.

Ceci est plus précisément un Acura SLX de 1997 qui, sous ses airs tout à fait banals, a subi un restomod. Ce n’est pas, comme vos yeux pourraient vous le laisser penser, un Isuzu Trooper (celui qu’on a eu chez nous), ou l’un des innombrables autres 4X4 construits sur la même plateforme comme le Chevrolet Trooper, le Subaru Bighorn, le Holden Jackaroo ou le Sangyong Korando Family (oui, à l’époque, quand on rebadgeait, on ne faisait pas les choses à moitié).

Ici c’est Acura, la marque américano-premium de Honda, qui a eu l’idée saugrenue mais géniale de rajeunir son SLX en lui transplantant les organes de l’actuel RDX. Exit le V6 3.2 atmosphérique de 190 ch en position longitudinale et la boîte auto 4 rapports, place à un 2.0 turbo de 355 ch transversal (un cousin de celui de notre Civic Type R) et une boîte auto 10 rapports, accompagnés de la dernière génération de la transmission intégrale maison à vectorisation de couple. Il a fallu au passage remplacer entièrement les trains roulants, et notamment greffer un train arrière multibras à la place de l’essieu arrière rigide. Trois fois rien, donc.

Admirez comme ce sélecteur de vitesses vintage de 2019 s’intègre à merveille dans cet intérieur des années 90. Hormis l’apparition de ce commodo… intemporellement moche, Acura s’est contenté de restaurer fidèlement l’habitacle, veillant même à ce que les placages en vrai bois ressemblent toujours à de l’authentique ronce de plastique. La livrée biton (Performance Red Pearl et Champagne Silver) est tirée du nuancier actuel mais fait écho au Radiant Red disponible sur le SLX à l’époque. Un gros SUV performant déguisé en brave youngtimer cubique à souhait, on aime beaucoup.

Après tout, il n’y pas de raison que le restomod soit réservé aux anciennes Porsche ou Ferrari. Le prix de cette merveille ? « Ne posez même pas la question » indique Acura dans la fiche technique. Tant pis…

Articles associés

Plus d'articles