L’Audi A7 existe maintenant en berline

En Chine, Audi va lancer une version quatre portes de la version coupé cinq portes d'une berline quatre portes. Gné, mal au crâne

La rédaction | Le 20 avril 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

Il vous reste du Doliprane ? Ça pourrait s’avérer utile. Voici en effet la nouvelle Audi A7L, une A7 à coffre conçue pour la Chine. Ce qui en fait la version quatre portes… de la version cinq portes… d’une berline quatre portes. On vous avait prévenu.

C’est pourtant simple. Prenez une Audi A6, rabotez le toit et remplacez la malle par un hayon pour en faire ce qu’on peut appeler un coupé cinq portes : vous obtenez une A7. Greffez à cette dernière une malle pour la transformer en berline tricorps, allongez un peu l’empattement pour la longueur aux jambes à l’arrière et ça donne la voiture ci-dessus, réservée au marché chinois.

On ne va pas juger. Il paraît que là-bas, une berline statutaire se doit d’être tricorps, et que son propriétaire préfère généralement l’apprécier depuis les places arrière. D’où cette manie chez les constructeurs européens de ruiner les proportions de leurs voitures en ajoutant une dizaine de centimètres entre les essieux de versions L conçues spécialement pour le premier marché mondial (un Q5L a d’ailleurs été présenté simultanément au salon de Shanghai). Mais quitte à opter pour une tricorps moins jolie et plus habitable, il existe déjà en Chine une A6L à empattement long… Alors, pourquoi ? Pourquoi ?

Pour le reste, on sait seulement que cette A7L profitera d’un « puissant moteur thermique », d’une suspension pneumatique adaptative, d’une transmission intégrale et de roues arrière directrices, autant de choses que l’on trouve déjà sur les A6 et A7 telles qu’on les pratique en Europe ou en Chine.

Et vous, votre A7, plutôt Sportback ou L ?

 

 

 

Articles associés