Audi donne un premier aperçu de sa voiture du Mans

La deuxième écurie la plus victorieuse aux 24 Heures du Mans est de retour main dans la main avec la première, Porsche

| Le 30 avril 2021 |

Audi Le Mans

En savoir plus à ce sujet :

Fin 2020, Audi a confirmé se retirer de la Formule E pour revenir en endurance et participer pour la première fois au Dakar.

Voici donc un premier aperçu de la LMDh aux anneaux qui sera sur la grille des 24 Heures du Mans 2023. Un peu comme l’e-tron GT a profité d’une synergie avec la Taycan, le proto sera développé avec l’aide Porsche – l’écurie qui a pris le dessus sur Audi en endurance à partir de 2015. Intéressant, étant donné que Porsche revient lui aussi en 2023. et qu’ils sont les deux constructeurs les plus victorieux dans la Sarthe (19 victoires pour Porsche et 13 pour Audi).

« L’une des grandes forces du groupe Volkswagen est la collaboration des marques dans le développement des voitures de route », souligne le directeur général d’Audi Sport, Julius Seebach. « Nous appliquons maintenant ce modèle éprouvé au sport automobile. » Quoi qu’il en soit, ce n’est pas avec cette première esquisse qu’on apprendra grand-chose sur le proto.

« Nous avons choisi notre partenaire châssis et décidé d’un concept de moteur. Avec nos collègues d’Audi design, nous réfléchissons actuellement à un style qui plaira à nos fans », explique Andreas Roos, chef de projet chez Audi Sport. « Notre objectif est que le premier prototype soit sur ses roues en début d’année prochaine pour un roulage au premier trimestre », ajoute-t-il.

La voiture suivra donc un programme de tests intensifs en 2022 avant ses débuts aux 24 Heures de Daytona en janvier 2023, un galop d’essai traditionnel pour les voitures qui visent la victoire au Mans en juin. Autre nouvelle, Audi souhaite confier la voiture à des écuries privées en parallèle du programme d’usine, comme au bon vieux temps de la légendaire R8 (63 victoires en 80 courses de 2000 à 2006).

L’année s’annonce chargée pour Audi Sport puisque la voiture du Dakar fera ses débuts beaucoup plus tôt (début 2022 en course si tout se passe bien). « Bien sûr, l’équipe Dakar est sous pression car il reste à peine huit mois avant l’épreuve, rappelle Andreas Roos. Mais nous voulons aussi être parfaitement préparés pour notre retour au Mans. C’est pourquoi nous menons les deux projets en parallèle avec la plus haute priorité. »

Articles associés