F1 2022 : Alpine voit la vie en rose

Le début de la saison approche à grands pas, et Alpine a dévoilé non pas une mais deux livrées pour son A522. Vous aimez le rose ?

La rédaction | Le 22 février 2022 |

En savoir plus à ce sujet :

Avec sa finale controversée à Abou Dhabi, c’est comme si la saison 2021 de Formule 1 ne s’était jamais vraiment terminée. Mais en attendant de voir comment la FIA tente de remédier aux problèmes chroniques d’arbitrage pour le prochain championnat, et accessoirement de rasséréner un Lewis Hamilton ulcéré par l’issue du précédent, les écuries ont commencé à dévoiler leurs nouvelles voitures.

Avec le colossal virage réglementaire pris par la discipline, elles ont rarement été aussi attendues. Aérodynamique simplifiée pour faciliter le combat rapproché, retour de l’effet de sol, jantes 18 pouces pleines et pneus à flancs bas, l’allure des F1 va changer radicalement cette année. Conjuguée au plafonnement des budgets, cette nouvelle donne technique est censée resserrer le peloton. À moins qu’un petit malin trouve la faille dans le règlement, à la manière d’un Brawn en 2009…

Voici donc les Formule 1 2022. Parfois les véritables monoplaces dans l’état actuel de leur développement, parfois de simples livrées appliquées sur une maquette générique, en attendant de découvrir la voiture en piste à Barcelone lors des essais de pré-saison.

Alpine A522

Alpine a enfin levé le voile sur sa monoplace 2022, dont la livrée associe le traditionnel bleu France au rose du nouveau sponsor-titre BWT, arrivé de chez Aston Martin/Racing Point/Force India avec le team manager Otman Szafnauer.

Pour les deux premières courses de la saison, Alpine optera même pour un rose quasi intégral, histoire d’inaugurer en beauté son partenariat avec l’entreprise autrichienne de traitement des eaux. De quoi rappeler des souvenirs à Esteban Ocon, ancien pilote Force India.

Mercedes-AMG F1 W13 E Performance

Après deux saisons en noir, Mercedes revient à sa légendaire livrée argent pour 2022, toujours parsemée de vert Petronas et de rouge Ineos. Superbe, mais assez classique visuellement, même si la monoplace présentée en ligne par Mercedes diffère sensiblement de ces rendus.

Après avoir boudé toute l’intersaison, Lewis Hamilton sera bien là pour tenter de reprendre sa couronne à Max Verstappen, avec à ses côtés l’ambitieux George Russell pour remplacer Valtteri Bottas.

Ferrari F1-75

Voici sans doute l’interprétation la plus radicale à ce jour de la réglementation 2022 (mais on attendra que Red Bull daigne présenter autre chose qu’une livrée sur un concept). Les pontons creusés sont particulièrement surprenants.

Et ce museau pointu, et ces ailerons noirs comme au début des années 1990… 2022 sera-t-elle l’année du retour au sommet pour Ferrari ? À l’applaudimètre, cette monoplace serait déjà championne du monde.

Williams FW44

Williams a été très versatile dans ses livrées ces dernières années, et ça continue en 2022. Le bleu-blanc-jaune de l’année dernière cède la place à une livrée intégralement bleue aux accents rouges, pour un petit côté Prost ou Simtek (OK boomers ?). Le museau bombé confirme cette allure rétro, alors que les pontons sont réduits à leur plus simple expression.

Espérons qu’après plusieurs années à végéter en fond de grille, cette nouvelle réglementation permettra à Williams de remonter enfin dans la hiérarchie, comme en 2014 à l’arrivée des motorisations hybrides.

AlfaTauri AT03

Comme tout le monde jusqu’à présent, AlphaTauri a maintenu une continuité côté livrée. Et c’est tant mieux, car cette robe bleu marine et blanc en faisait à notre avis l’une des plus jolies monoplaces de la grille.

Contrairement à sa grande sœur Red Bull, l’écurie italienne a déjà pris des libertés par rapport au concept générique de la FIA, avec par exemple ces prises d’air carrées à l’orée des pontons, comme sur l’Aston Martin. Ce ne sont toutefois pour l’instant que des rendus 3D. On verra à quoi ressemblera la véritable AT03 à Barcelone.

McLaren MCL36

Vous vous rappelez le Grand Prix de Monaco 2021 ? McLaren avait gratifié pour l’occasion ses voitures d’une livrée Gulf. Et les fans virent que cela était bon. Il semble que les designers aient pris note de l’enthousiasme général et s’en soient inspirés pour cette nouvelle MCL36, qui opte pour un combo orange papaye -bleu ciel mat et plus doux que celui de l’année dernière.

Et contrairement aux Haas et Red Bull ci-dessous, il s’agit de la voiture définitive, même si le directeur technique James Key précise que quelques « zones sensibles » ont été camouflées en amont des essais.

Aston Martin AMR22

Lors de la précédente intersaison, le vert sombre des Aston 2021 avait fait causer. Plus encore après le premier Grand Prix où tout le monde les a confondues avec les Mercedes (noires) à la télé… Les sponsors n’ont manifestement pas trop apprécié non plus.

L’AMR22 éclaircit donc nettement son british racing green. Les accents roses sont remplacés par un plus conventionnel jaune fluo, tandis que le nouveau sponsor-titre Aramco se taille une place de choix sur la boîte à air et l’aileron avant. Ah oui, parce que le nom officiel de l’écurie est maintenant Aston Martin Aramco Cognizant F1 Team. Tout simplement.

Red Bull RB18

Red Bull et Mercedes ont passé l’essentiel (d’accord, la totalité) du championnat à se tirer la bourre, et on peut se demander à quel moment elles ont vraiment jeté leurs forces dans le développement de la voiture 2022. En attendant de découvrir cette dernière, il faudra se contenter du travail des graphistes sur la livrée. Qui est donc une livrée… Red Bull.

Notez l’absence de sticker Honda, qui reste cependant présent plus discrètement sous les initiales HRC (Honda Racing Corporation) pour cette année de transition durant laquelle le motoriste japonais, qui a officiellement quitté la discipline et laissé les clés de son V6 hybride à la nouvelle entité Red Bull Powertrains, continuera d’accompagner son ancien partenaire.

Haas VF-22

Haas a été la première écurie du plateau à dévoiler sa monoplace 2022. Mais compte tenu de leur total de zéro point et de leur dixième place au classement au championnat 2021, on peut supposer que ce sera la seule fois de la saison où ils seront aux avant-postes.

On pourrait toutefois être agréablement surpris : Haas n’avait pas caché renoncer dès le début à développer sa monoplace 2021 pour plancher sur la réglementation 2022. On verra plus tard le résultat : pour l’instant, ce ne sont que des rendus de la livrée, sur un modèle de monoplace semi-générique. On espère que les ingénieurs se seront plus foulés que les graphistes. Pssst, vous aussi vous entendez les Chœurs de l’Armée rouge derrière ?

 

Ne manque maintenant plus à l’appel que l’Alfa Romeo C42, qu’on découvrira le 27 février dans sa livrée définitive.

Les trois jours d’essais de pré-saison commenceront à Barcelone le 23 février. Une autre session aura lieu à Bahreïn à partir du 10 mars, une semaine avant le premier Grand Prix de la saison sur ce même circuit. Pour patienter, voici 10 choses qu’on attend de la saison 2022.

Articles associés