Ford Mustang Mach-E

Partagez cet essai

À défaut d'être une bonne Mustang, la Mach-E est-elle une bonne voiture ?

Ollie MARRIAGE • Niels de GEYER | Le 18 décembre 2020 |

Note
globale

8
10

Modèle

Ford Mustang Mach-E AWD Extended Range

À partir de 65 500 €

Moteur

2 moteurs électriques, 351 ch, 580 Nm, batterie 99 kWh, 1 rapport, 4 roues motrices

Conso

18,7 kWh/100 km
Autonomie : 540 km
CO2 : 0 g/km

Performances

0 à 100 km/h : 5,1 s
Vitesse maxi : 180 km/h

Poids

2 182 kg

Verdict

Ford se joint avec talent au peloton des SUV électriques. Oubliez le logo Mustang et il reste une voiture accomplie à tous points de vue, agréable à regarder, à vivre et à conduire.

Qu’est-ce que c’est ?

Le vrai début de l’offensive électrique Ford, et donc une voiture extrêmement importante. Oui, elle est chère pour une Ford et non, il n’y a pas un seul badge Ford dessus (on y reviendra), mais il n’empêche.

D’abord, quelques chiffres. Basée sur une toute nouvelle plate-forme, la Mustang Mach-E est proposée au choix avec une batterie de 76 ou 99 kWh, et avec une architecture à un moteur (propulsion) ou deux (quatre roues motrices). En propulsion avec la batterie 99 kWh, elle annonce 610 km d’autonomie en cycle mixte, l’un des tout meilleurs scores du marché. En entrée de gamme (propulsion 76 kWh), elle pèse un peu moins de 2 t pour 269 ch, contre 351 ch pour 2,2 t en intégrale 99 kWh. C’est cette dernière que nous avions à l’essai, soit la version la plus performante en attendant la GT (467 ch, 2,3 t) fin 2021. Et non, n’insistez pas, la monstrueuse Mustang Mach-E 1400 n’est pas à vendre…

La plus abordable est la Mach-E tout court : 269 ch, 76 kWh, 48 990 €.  Vient ensuite la Mach-E Extended Range avec ses 294 ch et 99 kWh pour 56 500 €. C’est elle qui offre la meilleure autonomie de toute la gamme, et quelques chevaux de plus que le modèle de base pour compenser les 120 kg supplémentaires de sa grosse batterie. Au-dessus, on a les version AWD bimoteurs : 56 500 € en 76 kWh, 65 500 € en 99 kWh, pour des puissances inchangées. En bref, retenez que les suppléments batterie et transmission intégrale coûtent chacun entre 7 500 et 9 000 € selon les combinaisons.

Toutes les versions de lancement sont bridées à 180 km/h. La plus lente passe de 0 à 100 km/h en 6,1 s, la plus véloce en 5,1 s, le même temps qu’une Mustang V8. On fait ce qu’on peut pour trouver des points communs… La Mach-E GT sera nettement plus brutale avec 3,5 s (et une bride portée à 210 km/h).

À bord, on se croirait au premier coup d’œil dans une Tesla, avec un immense tablette 15,5 pouces positionnée à la verticale, et de grandes ambitions en matière de connectivité et d’assistances à la conduite.

Alors est-ce une Mustang ? Un capot musculeux et une signature lumineuse ne font pas tout : cette voiture ne fait jamais penser à une Mustang V8 quand on la conduit. On peut comprendre la démarche qui consiste à surfer sur un label mythique pour gonfler les marges, mais elle pourrait se retourner contre Ford à l’avenir. En effet, la marque a annoncé qu’elle aurait à son catalogue 17 véhicules électrifiés fin 2021, mais ce sera essentiellement de l’hybridation légère, avec quelques hybrides rechargeables. La prochaine Ford 100 % électrique sera… un Transit. Rien à l’horizon pour concurrencer une Peugeot e-208 ou une Volkswagen ID.3. Enfin, l’image universelle de la Mustang V8 reste celle d’une bonne grosse muscle car un peu rustique : pour un SUV électrique high tech qui s’attaque à Tesla, l’intérêt de la filiation ne saute pas aux yeux.

Mais on verra bien. Toujours est-il que le SUV électrique Ford est enfin disponible à la commande, et qu’il est prêt à défier la Polestar 2, l’imminente Tesla Model Y, tout en espérant piquer quelques parts de marché aux plus huppés Jaguar I-Pace, Audi e-tron et Mercedes EQC.

La suite >> AU VOLANT

En savoir plus à ce sujet :

Articles associés

Plus d'articles