Ceci est la nouvelle Ferrari F8 Spider

Le meilleur V8 du monde, maintenant à ciel ouvert. Vous connaissez la chanson

La rédaction | Le 9 septembre 2019 |

La recette de la Ferrari F8 Tributo (à l’essai ICI) est simple mais redoutable : garder le V8 de la 488 Pista et ses 720 ch sauvages mais dans une auto plus conciliante, en l’occurrence une 488 GTB profondément revue.

Vous pouvez maintenant associer ces deux ingrédients avec en plus une garde toit en nette hausse. Infinie, en fait, puisque comme la 458 et la 488 avant elle, la F8 offre désormais la possibilité d’opter pour un toit rétractable électriquement. Sans surprise aucune (mais tant mieux), voici donc la Ferrari F8 Spider, présentée en même temps que la 812 GTS.

20 kg plus légère et 50 ch plus puissante que la 488 Spider, la F8 Spider est aussi presque 40 kg plus lourde qu’une McLaren 720S Spider. Contrairement à la marque britannique qui met la fibre de carbone à toutes les sauces, Ferrari est en effet restée fidèle à une structure en acier qu’il a fallu renforcer pour palier l’absence de toit fixe, franchissant ainsi la barre de 1 500 kg (70 kg de plus que le coupé).

Rassurez-vous, vous ne les sentirez pas trop. Les 720 ch emmènent toujours l’ensemble de 0 à 100 km/h en 2,9 s, et de 0 à 200 en 8,2 s pour une vitesse de pointe de 340 km/h. Il s’agit donc toujours d’une voiture raisonnablement performante.

Comme d’habitude, Ferrari annonce avoir retouché l’aérodynamique pour optimiser l’admission et le refroidissement du moteur, l’appui ainsi que le confort des deux occupants. Le toit rigide s’ouvre ou se ferme en 14 s et jusqu’à 45 km/h.

Le prix devrait flirter avec le 250 000 € avant de cocher toutes les packs optionnels en fibre de carbone qui s’imposent. Et de se confectionner un habitacle sur mesure joliment garni. Après tout, c’est un cabriolet, et l’intérieur sera donc très souvent à l’extérieur… Surveillez l’arrivée du configurateur.

Articles associés

Plus d'articles