Ford : un Puma électrique en 2024, mais pas que

Ford détaille son offensive électrique, qui inclut une déclinaison électrique de son Puma mais aussi deux nouveaux SUV cousins des Volkswagen ID

Paul Horrell | Le 15 mars 2022 |

En savoir plus à ce sujet :

Le Mustang Mach-E commençait à se sentir un peu seul dans les pages électriques du catalogue Ford, mais cela ne va plus durer. La marque américaine a en effet dévoilé les grandes lignes de son offensive électrique en Europe, qui inclura un Puma 100 % sur batterie en 2024, et deux SUV inédits en 2023 et 2024 qui prendront place entre ce Puma et le Mustang Mach-E.

Ces deux voitures reposeront sur la plate-forme MEB Volkswagen. Ford annonce un « SUV de taille moyenne » et un « SUV sportif. » Attendez-vous donc à voir débarquer un duo issu des Volkswagen ID.4 et ID.5.

Ces voitures seront cependant bien plus que des clones, promet Ford. « Elles seront hautement différenciées et ce seront des autos comme seul Ford sait en faire », promet Stuart Rowley patron de Ford Europe. « Elles auront l’allure de Ford, se conduiront comme des Ford et offriront une expérience unique à l’usage », avec notamment une partie logicielle maison. Étant donné tous les problèmes que Volkswagen a rencontré dans le développement software de sa gamme électrique, ce n’est peut-être pas plus mal.

Le Puma, lui, est déjà le best-seller de Ford en Europe. Le voir décliné en version électrique apparaît donc comme la suite logique. Ces nouveaux modèles électriques sont de bon augure pour le repositionnement de la marque sur le Vieux continent si l’on considère que neuf acheteurs du Mach-E sur dix viennent d’autres marques.

La gamme utilitaire ne sera pas en reste avec deux duos Transit/Tourneo Custom et Transit/Tourneo Courier, le petit Courier reprenant la plate-forme du Puma sus-nommé.

D’ici 2030, toutes les Ford vendues en Europe seront électriques, conformément à la feuille de route fixée par la marque début 2021. Pour les utilitaires, ce sera 2035, date à laquelle le constructeur vise aussi la neutralité carbone, en incluant celle de ses fournisseurs et de sa logistique. « C’est ce que les consommateurs et la société attendent de notre part », estime Rowley.

En 2024, Ford commencera à produire des batteries en Allemagne pour ses SUV. La marque vient aussi de signer un accord pour les batteries de ses utilitaires en Turquie.

La Fiesta et la Focus ne seront pas remplacées telles quelles. Rowley souligne qu’elles viennent d’être restylées mais n’a « rien d’autre à annoncer. » Le message est clair : la citadine et la compacte ont quelques années de sursis, mais ensuite, leur lignée va probablement s’éteindre.

Lancé voici bientôt trois ans, le Kuga s’apprête à être restylé et se vend désormais exclusivement en hybride. Il lui reviendra d’assurer la transition vers le nouveau SUV électrique sur base Volkswagen, dont on ne connaît pas encore le nom. Quant à l’Ecosport, il quitte le catalogue cette année, ce qui n’émouvra pas grand-monde.

Autant de choix qui vont réduire sensiblement les volumes de vente, et mettre l’accent sur les marges et les services. On verra quelles seront les répercussions de cette stratégie, mais il y a fort à parier qu’elle se traduise par des fermetures de sites en Europe.

Articles associés