L’Ares ‘Panther ProgettoUno’ est enfin là !

Les livraisons de la supercar inspirée de la De Tomaso Pantera débuteront en mai. Elle est pas mignonne ?

Loïc Depailler | Le 18 mars 2019 |

Bonne nouvelle tout le monde, l’hommage moderne à la De Tomaso Pantera imaginé par Ares Design a enfin perdu son camouflage psychédélique. Et il a l’air tout aussi bien que ce que nous espérions.

La livraison du premier modèle de Panther ProgettoUno, sur base Lamborghini, est programmée pour mai prochain. Celui-là même que vous voyez en photos. Et entre 60 et 70 exemplaires seront fabriqués d’ici à 2024. Le boss de la société Dany Bahar – passé par Red Bull, Ferrari et Lotus – nous a confié qu’il avait déjà vendu neuf voitures à des clients qui ne l’avaient ni conduite, ni même vue sous sa forme définitive. « Une fois que la voiture sera prête, ce qui prendra environ trois à quatre semaines, je pense que nous allons atteindre notre objectif [de 17 voitures] pour cette année très, très bientôt », a-t-il déclaré.

Penchons-nous un peu sur les caractéristiques techniques. La Panther ProgettoUno est basée sur la Lamborghini Huracan, elles partagent un V10 et un châssis mais les modifications apportées à la Panther sont considérables. Sauf côté moteur. D’après Bahar, Ares se focalise plus sur “le plaisir de conduite” que sur la puissance pure ou la vitesse. Ainsi, “l’essentiel des modifications a porté sur la calibration du moteur, la vitesse de passage des rapports, la gestion de la boîte de vitesses et bien évidemment l’échappement” pour que l’expérience de conduite soit “plus émotionnelle et plus intense”.

Ainsi, le V10 5,2 l de la Panther développe 650 ch – soit marginalement plus que l’Huracan – ce qui lui permet de passer de 0 à 100 km/h en 3,1 s et de dépasser les 325 km/h. Ares a modifié la centrale électronique de gestion moteur et développé son propre système d’échappement. La boîte de vitesses est mécaniquement identique à celle de l’Huracan, soit une double embrayage DSG à sept rapports, et elle renvoie toujours la cavalerie sur les quatre roues. Et si vous voulez savoir si sa conduite est plus “émotionnelle” ou plus “intense” que sa donneuse d’organe, je vous suggère de revenir régulièrement sur notre site…

L’extérieur, composé intégralement de carbone, est entièrement réalisé sur mesure, tout comme l’intérieur d’ailleurs (même si ses origines Lambo sont nettement plus visibles ici). Et comme chez tout bon artisan constructeur de supercar, les possibilités de personnalisation sont infinies. A condition de rajouter un petit supplément aux 615 000 € d’une Panther “de base”. Avec une production aussi réduite, il y a même de fortes chances qu’aucun exemplaire ne soit identique. D’après Bahar, “chaque voiture peut être individualisée et personnalisée au maximum. Toute demande ou requête de nos clients est envisageable”. À moins que ce ne soit un truc genre cave à vin intégré…

Ce genre de caprice ne risque probablement pas d’arriver, “nos clients ne sont pas des milliardaires ou des super-riches”, explique Bahar. La plupart d’entre eux ont deux ou trois voitures dans leur garage et ils sont familiers avec la marque De Tomaso.

L’idée avec la Panther, c’est d’avoir un look vintage sans les problèmes de fiabilité et les contraintes inhérents à une voiture de collection (qui plus est italienne). D’après Bahar, la Panther a subi 200 000 km de tests divers et variés avant que sa production soit validée donc la fiabilité devrait être au rendez-vous.

Articles associés

Plus d'articles