La McLaren 765LT enlève le haut

McLaren va produire 765 exemplaires de la 765LT Spider, à 372 500 euros pièce

La rédaction | Le 28 juillet 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

Vous avez raté la McLaren 765LT coupé, maintenant en rupture de stock ? Bonne nouvelle, voici le Spider. Hormis son toit en fibre de carbone escamotable, c’est la même voiture, et il est encore possible d’en commander une : McLaren construira autant de découvrables que de coupés, soit 765 pour toute la planète, et elles ne sont pas toutes parties le matin de sa présentation publique.

Le cabriolet McLaren le plus rapide à ce jour reprend à l’identique le V8 4.0 biturbo du coupé, fort de 765 ch et 800 Nm. La feuille de chronos ne bouge pas : 0 à 100 km/h en 2,8 s, 0 à 200 km/h en 7,2 s et 330 km/h, malgré les 49 kg de surpoids par rapport à la version fermée (mais 80 kg de moins qu’une 720S Spider, soit 1 388 kg).

Cet embonpoint très raisonnable est lié au mécanisme du toit rétractable en une seule partie, qui peut être replié en en 11 s jusqu’à 50 km/h. Il est possible de baisser la lunette arrière indépendamment pour profiter de la quadruple sortie d’échappement en titane même sous la pluie. Selon McLaren, la baignoire structurelle en carbone MonoCage II est si rigide qu’il n’a pas été nécessaire de la renforcer pour compenser l’ablation du toit.

L’amortissement et l’aéro active ont bien sûr été recalibrés pour le Spider. McLaren promet que « le supplément de spectacle offert par le toit escamotable » fait du Spider « une voiture encore plus immersive et amusante à conduire sur la route. » Autant dire que si l’on se réfère à notre essai de la 765LT coupé, ça risque d’être… intense.

Le tarif français est fixé à 372 500 euros, soit environ 40 000 euros de plus que le coupé à l’époque. Ce n’est bien sûr qu’une hypothèse très, très basse, puisqu’il faudra y ajouter le malus de 30 000 euros et surtout les innombrables options MSO pour lesquelles vous ne manquerez pas de craquer, dont un pack Clubsport qui « réduit le poids global et améliore les performances sur circuit. » Pressez-vous, toute la production 2021 a déjà trouvé preneur.

Articles associés