McLaren Elva : (encore) une livrée de course rétro

Chez McLaren aussi, ils s'embêtent. Alors plutôt que de se tourner les pouces, les designers ont imaginé une livrée orange à l'ancienne pour l'Elva.

La rédaction | Le 25 mars 2020 |

En savoir plus à ce sujet :

On ne sait pas comment vous occupez vos journées en ce moment, mais chez McLaren, ils s’ennuient. Et comme un peu de coloriage, ça ne fait jamais de mal, ils ont sorti leurs crayons de couleur virtuels pour rhabiller la dernière-née de leurs hypercars, le speedster Elva.

Dévoilée à l’origine dans un gris très sobre, elle avait déjà eu droit à une livrée inspirée de son ancêtre de course grâce aux bons soins de la division McLaren Special Operation (MSO). En voici une autre plus chatoyante, publiée aujourd’hui par la marque sur les réseaux sociaux.

Il s’agit d’un bon vieux orange papaye, et pas n’importe lequel : c’est la livrée de la M6A pilotée par Bruce McLaren en Can-Am à partir de 1967, stickers inclus. La marque n’a pas été jusqu’à reprendre l’énorme aileron et l’arceau de protection de l’ancêtre. Pas besoin : la structure tout carbone ultrasophistiquée de l’Elva intègre tout ce qu’il faut en matière d’aérodynamique et de sécurité. Et ses courbes évoquent déjà très bien telles quelles celles des barquettes des années 60.

La M6A a formé un duo de choc avec Bruce, qui a remporté le titre Can-Am devant son coéquipier Denny Hulme. Tandis qu’elle faisait appel à un V8 5,9 l Chevrolet atmosphérique de 525 ch, l’Elva est animée par un V8 4 l biturbo de 810 ch. Ce qui ne devrait pas l’empêcher d’être un tantinet plus docile. Si vous voulez tenter de la dompter, pressez-vous : seules 399 seront produites, à 1,7 million d’euros pièce. Prévoyez un petit supplément si vous la voulez dans cette tenue.

 

Articles associés

Plus d'articles