Trois McLaren Senna très spéciales pour célébrer Ayrton

Il fallait y penser... Mais on ne se plaint pas. Pas du tout

La rédaction | Le 11 décembre 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

La McLaren Senna est un monstre tout en carbone de 800 ch avec une aéro active ultrasophistiquée. La voiture de route la plus extrême jamais construite par McLaren. Mais ça, on pouvait s’en douter vu son nom de baptême.

Comment rendre une voiture comme la Senna (produite à seulement 500 exemplaires) encore plus spéciale ? Voici une idée comme une autre : prenez trois voitures parmi les prototypes survivants et faites-leur faire un tour chez MSO (McLaren Special Operations), à qui vous demanderez leur de les rendre encore un peu plus… Senna.

Et voilà le résultat. Vous avez sur votre écran les photos de trois exemplaires uniques de Senna XP (prototypes expérimentaux) commandés et bientôt vendus par McLaren Beverly Hills.

Chacune rend hommage à un moment déterminant dans la carrière d’Ayrton Senna (premier défi : en choisir seulement trois). Leur carrosserie en fibre de carbone brute arbore un accastillage aux couleurs du pays hôte de chacun de ces Grand Prix jalons.

La première est fort logiquement l’édition « Master of Monaco », qui célèbre les six victoires du Brésilien sur le Rocher, dont cinq consécutives. Vous noterez les drapeaux rouge et blanc peints sur le dessus de l’aileron arrière et brodés sur les appuie-tête, ainsi que la photo d’Ayrton imprimée sur les seuils de porte, qui donnent accès à un habitacle en carbone rouge. Apparemment, les équipes de MSO auraient consacré pas moins de 780 heures de travail à chaque exemplaire.

Vient ensuite l’édition « Lap of the Gods ». Celle-ci fait référence à l’incroyable premier tour d’Ayrton à Donington en 1993, qui l’a vu dépasser quatre pilotes sous la pluie pour s’emparer de la tête (et ne plus la lâcher). Celle-ci a des accents de bleu et de rouge disséminés sur la carrosserie, un Union Jack sur l’aileron et un habitacle bardé de carbone bleu.

Last but sûrement not least, l’édition « Vitória em Casa » ou  « victoire à domicile ». Ici, la combinaison de carbone verdoyant et de drapeaux brésiliens un peu partout rend hommage à la première victoire à domicile d’Ayrton Senna, en 1991. Un week-end où la sa boîte avait lâché à quelques tours de la fin, mais où il était malgré tout parvenu à terminer la course sur le seul sixième rapport. Et à la gagner. Si quelqu’un mérite des éditions limitées d’une voiture qui porte déjà son nom, c’est bien lui.

Articles associés

Plus d'articles