Photo du jour : une décennie de McLaren

De la MP4-12C à l'Artura, tout ce qui est sorti de l'usine de Woking entre les deux, rassemblé en une seule image sur le circuit de Goodwood

La rédaction | Le 20 octobre 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

Vous savez à quoi l’on doit la photo ci-dessus ? À la Mercedes-Benz SLR McLaren. Développée à la fin des années 1990, à peu près au même moment que les Ferrari Enzo et Porsche Carrera GT, elle n’a pas comme elles été élevée au rang d’icône. D’ailleurs, personne ne prend jamais la peine de mentionner le « McLaren » dans son nom.

Pourtant, « son arrivée en 2003 a donné l’impulsion pour le futur de McLaren en tant que constructeur de voitures de route », explique la marque. « Un futur qui a pris forme en 2009 avec la confirmation d’une toute nouvelle supercar, puis  en 2011 avec les premières livraisons aux clients. »

Autrement dit, McLaren Automotive rend grâce à la SLR d’avoir montré à son équipe à quel point ils aimaient concevoir des voitures pour la route. Et de leur avoir donné envie de le faire à leur manière, avec moins de luxe, de poids et de complications. Dix ans après la naissance de la lignée, toutes les voitures signées McLaren Automotive ou presque se sont trouvées rassemblées pour une photo de famille le week-end dernier à Goodwood, lors du Members’ Meeting 2021. Un endroit hautement symbolique puisque c’est sur ce circuit que s’est tué Bruce McLaren il y a 51 ans, au volant d’une de ses créations.

Le premier rang réunit sans doute les trois voitures les plus décisives pour McLaren Automotive. Celle par laquelle tout a commencé, la 12C (née MP4-12C) ; la toute dernière, l’Artura hybride ; et la toute-puissante P1, qui forma avec les LaFerrari et Porsche 918 la Sainte Trinité des hypercars hybrides. Et qui, en pratique, servit de laboratoire roulant pour la technologie de l’Artura.

Au deuxième rang, on trouve une 675LT Spider (notre chouchoute à jamais, même si on aurait préféré un coupé) et un décoiffant speedster Elva.

Au fond de la classe, vous pouvez apercevoir la plus paisible GT (qui porte toutefois assez mal son nom), la redoutable Senna, imprenable sur un tour de circuit, et la délicieuse 720S, là aussi en carrosserie Spider. Un trio hautement éclectique qui rappelle tout ce qu’on peut faire autour d’une même baignoire en carbone et d’un même V8 4.0 biturbo. Et encore, il manque à l’appel une représentante des premières Sports Series (570S/600LT/620S/540C) et une Speedtail.

Question : laquelle choisiriez-vous pour un tour de Goodwood ?

Mr Bean Rowan Atkinson GIF - Mr Bean Rowan Atkinson Bean GIFs

 

 

Si vous êtes perdu, relisez notre guide du débutant McLaren

Articles associés