Mercedes-AMG A35 : maintenant avec une malle

Une petite camarade pour l’Audi S3 Berline

La rédaction | Le 27 mars 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Vous vous rappelez quand les constructeurs faisaient preuve de personnalité, voire d’indépendance d’esprit ? Qu’ils ne se sentaient pas obligés de calquer leur plan produit les uns sur les autres pour ne pas laisser la moindre brèche ? C’était le bon temps.

Mais c’est terminé. Cette Mercedes-AMG A35 Berline est la riposte millimétrée de Stuttgart à l’Audi S3 Berline dans la microniche des compactes premium sportives tricorps. Donc une Classe A puissante (mais pas trop, il faut laisser de la place à la future A45) avec quatre portes et un coffre. Mais pas d’empattement rallongé (contrairement à la Classe A Berline chinoise) : il ne faudrait quand même pas risquer de justifier son existence à côté du CLA, qui ne saurait tarder à avoir droit à son tour à ses versions AMG 35 et 45.

13 cm plus longue que l’A35 cinq-portes, la Berline reprend évidemment son 2.0 turbo de 306 ch et 400 Nm (310 et 400 Nm pour la S3), toujours associé à une boîte à double embrayage et sept rapports. Quatre roues motrices, suspension AMG, 0 à 100 km/h en 4,8 s (contre 4,7 s pour la Classe A standard, et 4,6 s pour la S3 Berline), vitesse bridée à 150 km/h, rien de nouveau sous l’Etoile.

L’agressivité monte logiquement d’un cran (mais pas trop, il faut laisser de la place à la future A45). À moins d’opter pour le pack Aérodynamique : un aileron arrière, une lèvre de spoiler avant plus prononcée et des virgules par ci, par là, le tout en noir laqué, qui transformeront cette A45 Berline en R19 Chamade 16s du riche (d’ailleurs, ce bleu de lancement… non rien. Vivement les photos avec le pack Aérodynamique). Si vous cherchez une Mercedes performante plus compacte qu’une Classe C, avec plus de garde au toit qu’un CLA et plus de coffre qu’une Classe A cinq-portes, alors cette voiture est faite pour vous.

Articles associés

Plus d'articles