Faites place à la nouvelle Mercedes Classe S

Presque discrètement, la reine des limousines vient remettre les pendules à l'heure avec un intérieur futuriste et des technologies de pointe

La rédaction | Le 2 septembre 2020 |

En savoir plus à ce sujet :

D’habitude, un communiqué de presse pour une nouveauté automobile fait quelques milliers de mots. Les voitures modernes sont de grosses machines hautement complexes, il faut de la place pour tout expliquer.

C’est sans doute parce que la nouvelle Mercedes Classe S est plus grosse et plus complexe que (presque) toutes les autres que le dossier de presse qui lui est dédié fait 31 602 mots et 83 pages. Il y a des romans plus courts…

Il fallait peut-être ça pour décrire LA Mercedes, et la voiture de luxe la plus vendue de la planète depuis un demi-siècle. La vitrine technologique de la marque, et l’auto qu’il faut guetter si l’on veut avoir une idée de la technologie embarquée sur la voiture de monsieur Tout-le-monde d’ici cinq ans.

Les VIP et leur chauffeur, eux, pourront profiter dès à présent d’un écran tactile 13 pouces vertical en guise de console centrale, d’une instrumentation numérique à affichage holographique pour un effet 3D, d’un affichage tête haute à réalité augmentée (complété par un éclairage LED intelligent Digital Light capable de projeter des informations sur la route), d’une reconnaissance gestuelle qui ouvre le store à l’arrière si vous regarder par-dessus votre épaule, ou allume la lumière à droite si vous cherchez quelque chose sur le siège passager en pleine nuit, d’une conduite autonome toujours plus poussée…

Côté châssis, on note l’arrivée de roues arrière directrices optionnelles, qui réduisent selon Mercedes le diamètre de braquage de presque 2 m. Sur ce point, la Classe S est pour une fois loin d’être en avance : sans remonter jusqu’à la Honda Prelude, la BMW Série 7 dispose de cette technologie depuis une décennie et deux générations, tandis que l’Audi A8 s’y est mise lors de son dernier restylage. La suspension pneumatique adaptative sera quant à elle « la plus intelligente du monde« , capable de contrer activement roulis et tangage, de scanner la route pour anticiper les bosses et les nids de poule et d’ajuster l’amortissement en conséquence un millier de fois PAR SECONDE.

Sous une silhouette plus épurée que celle de sa devancière – et a fortiori celle des baroques BMW Série 7 et Audi A8 actuelles – la Mercedes Classe S grandit sensiblement en longueur (5,18 m en empattement court, 5,32 m en empattement long) comme en largeur (1,95 m), au profit de l’habitabilité et du coffre. Mercedes promet néanmoins un poids maîtrisé grâce à une profusion d’aluminium, et un Cx hors norme de 0,22 malgré la surface frontale en hausse. Idéal pour le silence à bord et la consommation.

Sous le capot, on ne trouvera dans un premier temps en France que des Diesel, le 6 cylindres en ligne 3 l biturbo dans ses versions 286 ch (S 350d) et 330 ch (S400d). La seconde sera associée d’emblée à une transmission intégrale. Viendront ensuite les hybrides et les AMG.

Les concessionnaires préparent déjà la haie d’honneur pour les premières livraisons fin 2020.

 

 

Articles associés

Plus d'articles