Voici les 7 finalistes de la Voiture de l’Année 2019

La gagnante sera annoncée au salon de Genève.

La rédaction | Le 26 novembre 2018 |

Le jury de la Voiture de l’Année (Car of the Year, COTY pour les intimes) a publié la liste des sept nouveautés encore en lice. Le titre le plus convoité de toute l’industrie sera attribué comme chaque année à la veille du salon de Genève.

Ces sept voitures ont été sélectionnées par 60 jurés venus de toute l’Europe, qui ont chacun donné un top 7 personnel. Notre confrère Paul Horrell, de TopGear UK, en fait partie.

Au prochain tour, il n’en restera plus qu’une. L’an passé, c’est la Volvo XC40 qui s’était imposée.

Dans le peloton de cette édition, deux autos sortent indéniablement du lot : l’Alpine A110 et la Jaguar I-Pace. Inutile de se voiler la face, l’Alpine ne part pas favorite. La dernière fois q’une voiture de sport a triomphé, c’était la Porsche 928 en… 1978. Rappelons toutefois que le duo Toyota GT86 / Subaru BRZ avait terminé deuxième en 2013, et la MX-5 ND troisième en 2016. Une place d’honneur est donc plus qu’envisageable pour la française et son immense capital sympathie.

Voiture électrique particulièrement aboutie, la Jaguar I-Pace paraît déjà plus dans l’air du temps, dans la lignée des Toyota Prius II (2005), Nissan Leaf (2011) et Opel Ampera / Chevrolet Volt (2012).

Le reste des finalistes est un peu moins excitant : trois compactes (Ford Focus, Kia Ceed et Mercedes Classe A), une familiale (Peugeot 508) et un SUV (Citroën C5 Aircross). Mais c’est sur ces terrains très convenus que la couronne s’est jouée ces six dernières années. En passant, vous avez bien évidemment remarqué que cela fait trois françaises sur les sept : un bon cru pour l’Hexagone quoi qu’il advienne.

Les jurés sont entièrement libres d’appliquer leurs propres critères, qui peuvent naturellement varier considérablement selon les particularités de chaque marché. Néanmoins, il leur est demandé de privilégier l’innovation et le rapport prix/prestations. Les autres items du tableau de sélection sont le design, le confort, la sécurité, la sobriété, le comportement, les performances, la fonctionnalité, le bilan environnemental, l’agrément de conduite, et le prix.

On note tout de même une absente de marque, la nouvelle BMW Série 3. La bavaroise, éligible compte tenu de sa date de commercialisation, n’a pu être essayée à temps par les membres du jury.

Articles associés