Cette magnifique Alfa Giulia de course est prête pour le Ring

Une Alfa italo-italienne sera au départ des 24 Heures du Nürburgring en septembre

La rédaction | Le 30 juin 2020 |

En savoir plus à ce sujet :

Les berlines Alfa Romeo ont donné naissance à de formidables voitures de course. Googlez « 155 DTM », par exemple (et préparez-vous à y passer le reste de la matinée)… Cette icône du supertourisme des années 1990 a peut-être trouvé une héritière.

Des Italiens ont en effet transformé la dernière berline au Biscione en date, la fabuleuse Giulia Quadrifoglio, en voiture de supertourisme prête à en découdre dans l’une des plus belles courses du monde, les 24 Heures du Nürburgring.

Au lieu de se tenir en mai comme tous les ans, l’édition 2020 a été reportée en septembre (une vague histoire de virus, paraît-il). Dieu merci, elle n’a pas été purement et simplement annulée comme beaucoup d’épreuves de sport automobile. Cela signifie que l’on pourra donc admirer cette Giulia en action au milieu des arômes de Bratwurst brûlée et de Lager bon marché.

Préparée par Lanza Motorsport, la voiture sera engagée par la Scuderia del Portello. Et si tout ceci ne sonne pas encore assez italien pour vous, sachez qu’elle sera pilotée par Mauro Simoncini, Ugo Vicenzi, Alberto Carobbio et Bruno Barbaro. Mauro Simoncini, propriétaire de la voiture, a conduit une Alfa 155 V6 aux 24 Heures du Nürburging il y a vingt ans, que vous pouvez découvrir en fin de galerie photo ci-dessus.

Basée sur la Quadrifoglio, sa Giula développe à peu de chose près la même puissance que le modèle de série (520 ch, + 10 ch), mais pèse quelque 200 kg de moins (1,4 t). Elle passe de 0 à 100 km/h en 3,2 s et pointe à 322 km/h. Bien sûr, on y trouve davantage de carbone, et une suspension plus raide.

Sauf cataclysme au premier virage qui éliminerait toutes les GT3, cette voiture ne remportera pas les 24 Heures du Nürburgring au classement général, mais on lui souhaite le meilleur dans sa catégorie SP8T.

Une partie du charme des 24 Heures du Nürburgring réside dans leur plateau incroyablement hétéroclite, depuis les 911, R8 et autres AMG GT alignées par les meilleures équipes d’endurance de la planète, jusqu’à la vieille Golf préparée par une bande de potes qui n’ont pas froid aux yeux. On retrouvera cette Giulia quelque part au milieu de la mêlée, le 26 septembre prochain.

Articles associés

Plus d'articles