L’Alpina B3 Touring est la M3 break que BMW ne fera pas

Et la seule voiture dont vous aurez jamais besoin

La rédaction | Le 12 septembre 2019 |

En savoir plus à ce sujet :

Depuis la M5 E60 Touring, BMW M semble avoir décidé de laisser le champ libre à Mercedes et Audi chez les breaks de sport. Selon eux, ils n’y aurait pas de marché. Pas besoin de M3 Touring quand on a un X3 M au catalogue, qu’ils disent.

Sauf qu’ils ont tort, évidemment, et Alpina le prouve encore une fois brillamment. Vous avez sous les yeux la B3 Touring. Admirez-la dans sa jolie robe vert sombre caractéristique, à la fois sobre et suggestive avec son accastillage noir, ses jantes gris métal (les deux dessins proposés sont illustrés ici) et ses deux doubles sorties d’échappement presque discrètes.

C’est avant de réveiller le six-cylindres en ligne 3.0 biturbo emprunté aux X3 et X4M (donc celui de la future M3). S’il développe jusqu’à 510 ch chez BMW à l’heure actuelle, Alpina a choisi de le dégonfler raisonnablement à 462 ch mais de soigner le couple. De 600 Nm, celui-ci passe à 700 Nm chez le préparateur de Buchloe (à deux pas de Munich, forcément).

Résultat : moins de hargne dans les tours, mais plus de souplesse et de punch à mi-régime. Tellement plus subtil. Même pragmatisme du côté de la transmission : une boîte automatique à huit rapports distribue tout cela aux quatre roues pour ne pas perdre le moindre précieux Nm. Alpina n’a dévoilé aucun chrono, mais on peut tabler sur un 0 à 100 km/h aux alentours de 4 s. La vitesse de pointe est annoncée supérieure à 300 km/h.

À bord, point d’inserts carbone ou d’Alcantara noir surpiqué en rouge, mais des placages en ronce de myrte et une sellerie crème en cuir Lavalina tout doux. Pas de bandes M tricolores sur les porte-gobelet, les pare-soleil ou le couvercle de boîte à gants. Quand on roule en Alpina, on n’a rien à prouver.

Sauf à son banquier, éventuellement. On peut tabler sur quelque 75 000 € (à partir de mi-2020). Pour une Série 3 Touring, ça fait beaucoup. Mais pour la voiture idéale, c’est une affaire. N’est-ce pas, BMW M ?

Articles associés

Plus d'articles