Voici la F1 Aston Martin

Aston revient en F1 comme écurie d'usine avec Sebastian Vettel en tête d'affiche

La rédaction | Le 4 mars 2021 |

En savoir plus à ce sujet :

Bien qu’Aston Martin n’ait jamais marqué le moindre point en F1 en tant qu’écurie d’usine, son retour au sommet du sport automobile après plus de soixante ans d’absence est une formidable nouvelle.

Pourquoi ? Parce que c’est Aston Martin. Des décennies de GT sublimes, toutes citées parmi les plus belles voitures de l’histoire. Les montures favorites de James Bond. Un tel blason et une livrée British racing green, ça vous donne tout de suite une autre aura à une monoplace que du rose fluo.

Cette superbe Aston Martin AMR1 est en effet une évolution de la Racing Point RP20 de l’an passé (alias « la Mercedes rose ») puisque Aston Martin est le nouveau nom de l’écurie basée à Silverstone (anciennement Force India, Spyker, et Jordan). Et elle compte bien donner encore plus de fil à retordre à McLaren et Alpine (née Renault) qu’en 2020.

« Le retour d’Aston Martin en Formule 1 après une absence de 61 ans aura un impact considérable sur le sport, les médias et les fans« , explique Lawrence Stroll, propriétaire d’Aston Martin depuis 2019, président du directoire et accessoirement père du pilote Lance Stroll. L’autre volant a été confié au quadruple champion du monde Sebastian Vettel, dont vous avez peut-être vaguement entendu parler.

L’objectif est aussi de faire profiter les Aston Martin de route du savoir-faire de l’écurie, qui pourra compter fin 2022 sur un nouveau site de 19 000 m2 en plus de ses locaux historiques de Silverstone. La Valkyrie – conçue en collaboration avec l’ancien partenaire et nouveau rival Red Bull, on verra comme le marketing Aston arrive à se raccrocher aux branches…– fera le lien. Elle sera le fleuron et l’inspiratrice d’une future gamme de supercars à moteur central.

« L’écurie de Formule 1 Aston Martin influencera profondément la marque Aston Martin, notre culture, le design et la technologie des Aston Martin routières, confirme le nouveau PDG Tobias Moers. Aston Martin a toujours fait de belles voitures. À présent que nous inaugurons une nouvelle ère pour Aston Martin en Formule 1, nous allons mettre l’accent sur l’innovation et la performance. » L’homme sait de quoi il parle : il était encore il y a moins d’un an à la tête d’AMG, qui fournit le V6 hybride de l’AMR21 et les V8 et V12 des Aston du catalogue actuel.

L’AMR21 fera ses premiers tours de roues ce jeudi à Silverstone pour une journée de tournage promotionnel, avant de vrais débuts lors des tests de présaison de Bahreïn le 12 mars. On la retrouvera au départ du premier Grand Prix de la saison sur le même circuit le 28 mars. Et contrairement à ses ancêtres des années 50, il y a toutes les chances qu’elle marque assez vite de gros points.

Articles associés