BMW a racheté Alpina

Après un demi-siècle à sublimer les BMW, Alpina entre officiellement dans le giron du constructeur

La rédaction | Le 11 mars 2022 |

En savoir plus à ce sujet :

Le Groupe BMW a annoncé qu’il avait acquis les droits de la marque Alpina. L’un des préparateurs les plus reconnus de la planète – il a même obtenu le statut de constructeur à part entière, d’où l’absence de logo BMW sur ses voitures  – va donc rejoindre le portefeuille de marques du groupe bavarois, ce qui n’est pas sans rappeler l’absorption d’AMG par Mercedes en 2005.

Alpina travaille en étroite collaboration avec BMW depuis 1965. Ses modèles actuels sont pré-assemblés sur le lignes de production BMW avant d’être envoyés dans son usine de Buchloe (70 km à l’ouest de Munich), où leur mécanique, leur châssis et leur présentation sont revus en profondeur.

L’interaction entre Alpina et BMW se poursuivra de cette façon jusqu’au 31 décembre 2025. Ensuite, la gamme Alpina telle qu’on la connaît quittera la scène, et une nouvelle stratégie sera mise en œuvre, avec BMW à la baguette.

« Il y a longtemps que nous avons identifié les défis qui attendent l’industrie automobile, et nous faisons maintenant ce qu’il faut pour y préparer Alpina et notre entreprise familiale », explique Andreas Bovensiepen, fils du fondateur Gurkard Bovensiepen et codirecteur de la marque avec son frère Florian. « Cela ouvre un nouveau chapitre. Tant la marque Alpina que notre entreprise sont extrêmement désirables. »

« Nous avons choisi de ne pas vendre Alpina à n’importe quel constructeur, car BMW et Alpina travaillent ensemble et se font confiance depuis des décennies. C’est donc la bonne décision stratégique de confier la gestion de la marque Alpina au BMW Group à l’avenir », ajoute-t-il. Après 2025, le site Alpina de Buchloe continuera à entretenir et à restaurer les anciens modèles, et à produire des pièces de rechange.

Mais les redondances de postes seront inévitables, et BMW a d’ores et déjà proposé aux employés de Buchloe qui ne pourront plus y travailler un nouveau rôle au sein du Groupe, ou de les aider à trouver un poste chez un partenaire ou un fournisseur.

« BMW et Alpina, c’est l’accord parfait », renchérit Jens Thiemer, vice-président de BMW. « La marque Alpina a mûri parallèlement à BMW au fil des 50 dernières années, et elle a tout ce qu’il faut pour faire battre plus vite le cœur des connaisseurs à travers le monde. Elle propose le compromis idéal entre sportivité raffinée, luxe et exclusivité. »

Exclusivité, c’est le moins que l’on puisse dire : Alpina a vendu environ 2 000 voitures à travers le monde en 2021, son exercice record. Vous avez plus de chances de croiser une Lamborghini qu’une D3… C’est d’ailleurs aussi parce que les Alpina sont des voitures d’initiés qu’elles sont l’objet d’un tel culte.

Reste donc à savoir ce que BMW compte faire de ce fabuleux label, et notamment à définir les termes de la cohabitation avec BMW Motorsport. Le sport pur et dur pour M, un grand tourisme hautes performances mais plus discret et luxueux pour Alpina ? Ce serait la suite logique, même si l’exclusivité et la subtilité risquent d’en prendre un coup avec les nouvelles ambitions en volumes qui saisiront inévitablement BMW. Tout ce qu’on espère, c’est qu’Alpina ne connaisse pas le sort d’un Gordini pour devenir une simple finition haut de gamme sur un Active Tourer 216d…

Articles associés